Publié

CinémaLuc Besson craque pour son costume

Pour son film «Valérian», le réalisateur a primé l'idée d'une Lausannoise

par
Kalina Anguelova

Luc Besson a dévoilé les 20 gagnants du concours de costumes organisé pour son prochain film, «Valérian et la Cité des mille planètes». Parmi les vainqueurs, Karolina Luisoni, une Anglaise installée en Suisse depuis deux ans et travaillant comme couturière/habilleuse à l'Opéra de Lausanne. La créatrice de 32 ans a dû imaginer ce que pourraient porter les figurants humains ou extraterrestres de cette adaptation de la série BD de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, créée en 1967.

«Participer à ce concours, c'était une belle opportunité pour montrer mon savoir-faire. Je n'ai jamais pensé que j'allais gagner. Quand Luc Besson m'a appelée en personne, le vendredi 11 décembre, pour m'annoncer la bonne nouvelle, j'ai été comme assommée. Il m'a félicitée pour mon projet qu'il a qualifié de futuriste, moderne et minimaliste», a expliqué Karolina Luisoni. «J'ai imaginé une créature intergalactique sans visage qui communiquerait par télépathie au travers de mon costume. L'idée a séduit Luc Besson et a sans doute fait la différence avec les autres participants», a-t-elle ajouté.

Un choix «pas facile»

Particulièrement inspirée, il ne lui a pas fallu plus de quatre cinq jours pour aboutir à son projet. Elle avait même élaboré six créations, très différentes les unes des autres, sachant qu'elle ne pouvait en présenter qu'une seule. «Le choix n'a pas été facile, mais finalement je pense avoir fait le bon», a-t-elle confié.

Pour réaliser son projet, Karolina Luisoni a puisé dans divers univers, à commencer par les films de Luc Besson et notamment «Le Cinquième Elément» pour les costumes de cosmonautes et le thème de station spatiale. D'où les couleurs de sa création: des nuances de gris donnant une sensation de propreté et de stérilité presque hospitalière, si typique des univers futuristes. «Je me suis aussi inspirée des costumes de l'artiste japonaise Eiko Ishioka réalisés pour le film «The Cell». De nombreux créateurs ont été également de belles sources d'inspiration. A l'image des Britanniques Gareth Pugh et Alexander McQueen ou encore des Espagnols Cristóbal Balenciaga et Amaya Arzuaga.»

Faire partie des 20 gagnants sur un total de 3500 participants, «c'est vraiment extraordinaire». Les costumes retenus seront intégrés à une scène-clé du film: une réception dans une station spatiale en 2580. «C'est une chance inespérée et j'espère que cela m'ouvrira des portes à l'avenir», a confié Karolina Luisoni avant d'ajouter: «Vous savez, si la qualité de vie en Suisse est géniale, au niveau du travail ce n'est pas forcément le cas. En tout cas dans le domaine de la création de costumes, il n'y a pas énormément d'opportunités. J'aime travailler à l'Opéra, mais cela ne représente que 4 à 5 mois par an.»

Votre opinion