Cinéma – Luc Besson repasse derrière la caméra pour «DogMan»
Publié

CinémaLuc Besson repasse derrière la caméra pour «DogMan»

Selon le média spécialisé «Variety», le cinéaste et producteur français va réaliser au printemps son dix-neuvième film comme réalisateur.

Luc Besson, réalisateur et producteur à succès, a signé des films devenus cultes comme «Le Grand Bleu», «Nikita», «Léon» ou encore «Subway».

Luc Besson, réalisateur et producteur à succès, a signé des films devenus cultes comme «Le Grand Bleu», «Nikita», «Léon» ou encore «Subway».

AFP

Le cinéaste français Luc Besson va produire et mettre en scène au printemps un nouveau film, «DogMan» avec Caleb Landry Jones, Prix d’interprétation masculine au dernier Festival de Cannes, annonce le média spécialisé américain «Variety».

Il s’agira de son dix-neuvième long métrage comme réalisateur après «Le Grand Bleu», «Nikita», «Léon», «Le cinquième élément», et «Arthur et les Minimoys» ou, plus récemment, «Anna», en 2019.

Le tournage de «DogMan» aura lieu principalement en France, ainsi qu’aux États-Unis, a précisé mercredi un porte-parole du réalisateur connu des deux côtés de l’Atlantique.

«DogMan» raconte l’histoire d’un enfant meurtri, qui panse ses plaies par l’amour de ses chiens. Le rôle principal a été confié à Caleb Landry Jones, qui a reçu le Prix d’interprétation à Cannes pour son rôle d’auteur d’une fusillade de masse dans «Nitram».

Accusé de viol

Sur le plan judiciaire, Luc Besson a obtenu en décembre 2021 un non-lieu au terme de trois ans et demi de procédure judiciaire lancée après des accusations de viol par l’actrice Sand Van Roy, qu’il contestait.

D’autres femmes avaient témoigné auprès de «Mediapart» de gestes déplacés ou d’agressions sexuelles de la part de l’homme de cinéma, des faits en grande partie prescrits.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires