Actualisé 16.07.2019 à 05:46

Luc Besson vend sa société de production EuropaCorp

France

Surendetté, le réalisateur a décidé de vendre sa société de production. C'est le fonds américain Vine qui rachèterait le catalogue du géant français du cinéma, estimé à plus de 125 millions de dollars.

par
lematin.ch/CoverMédia
Luc Besson est dans la tourmente.

Luc Besson est dans la tourmente.

AFP

Luc Besson jette l'éponge. En difficultés financières depuis plusieurs mois, la société de production du réalisateur français aurait en effet été vendue à un de ses créanciers, le fonds d'investissement Vine Alternative Investments, a indiqué Le Journal du Dimanche. D'après Variety, l'accord de vente serait encore en cours, car JP Morgan, un autre investisseur, doit valider le deal avant qu'il soit finalisé.

La nouvelle tombe alors qu'«Anna», le dernier film en date de Luc Besson, et sur lequel il misait beaucoup pour remonter la pente, a fait un flop aux Etats-Unis (7,4 millions de recettes au box-office alors qu'il est sorti fin juin) et fait un départ très décevant en France (80.000 billets vendus depuis sa sortie le 10 juillet).

En dehors des Etats-Unis, le film n'a généré que 4 millions de dollars de recettes. Pas de quoi rassurer les investisseurs, alors qu'EuropaCorp a perdu 125 millions de dollars l'année dernière.

En plus de ces difficultés financières, Luc Besson lui-même est dans la tourmente, puisqu'il a été accusé de viol par l'actrice Sand Van Roy. Si la plainte a été déboutée en février dernier, elle a suffi à mettre à mal la réputation du réalisateur du «Grand Bleu». Les négociations qu'ils avait engagées avec Netflix ont été stoppées net dès que les allégations ont été rendues publiques.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!