Luc Ferry sur Grichka Bogdanov: «Je lui disais que c’était grotesque. Qu’ils étaient fous!»
Actualisé

FranceLuc Ferry: «Je lui disais que c’était grotesque. Qu’ils étaient fous!»

Ami des frères Bogdanoff, l’ancien ministre Luc Ferry s’est exprimé après la mort de Grichka sur la réticence des jumeaux à se faire vacciner. Il confirme que son frère Igor n’était pas sorti du coma «il y a encore trois-quatre jours».

par
JChC
Igor et Grichka Bogdanoff. «Même leur menton, ce n’est pas une maladie. C’était juste du botox», a indiqué Luc Ferry dans les colonnes du «Parisien».

Igor et Grichka Bogdanoff. «Même leur menton, ce n’est pas une maladie. C’était juste du botox», a indiqué Luc Ferry dans les colonnes du «Parisien».

AFP

Ami de longue date des frères Bogdanoff, Luc Ferry a déclaré, dans les colonnes du «Parisien», leur avoir vivement conseillé de se faire vacciner mais que ceux-ci étant sportifs et jamais malades avant que le Covid ne les contamine, ils croyaient être hors de danger et que le vaccin était plus dangereux. «Grichka, comme Igor, n’était pas antivax. Il était antivax pour lui-même. Je lui disais que c’était grotesque. Qu’ils étaient fous!»

«Même leur menton, ce n’est pas une maladie. C’était juste du botox, ils me l’ont dit. Sauf qu’à 72 ans, le système immunitaire n’est plus aussi performant qu’avant. Quelle bêtise, mais quelle bêtise! Grichka était un personnage hors du monde, singulier, mais tout sauf un méchant.», a-t-il encore commenté.

L’ancien ministre français a également confirmé au «Parisien» l’hospitalisation d’Igor: «Il y a trois-quatre jours, j’ai appris qu’il était encore dans le coma. S’il se réveille, vous imaginez la douleur d’apprendre que son frère est mort? C’est ingérable.»

Votre opinion