Publié

SuisseLucerne est la première destination des touristes chinois

Les touristes chinois, nouvelle manne du tourisme suisse, se rendent en priorité à Lucerne pour y acheter des montres, selon des chiffres publiés par l'office de tourisme de la ville.

Les touristes chinois dépensent en moyenne 2000 francs pour acheter une montre suisse.

Les touristes chinois dépensent en moyenne 2000 francs pour acheter une montre suisse.

Keystone

«30% des touristes chinois en Suisse viennent à Lucerne, c'est vraiment la première destination de ces touristes», a déclaré Marcel Perren, directeur de l'office de tourisme de la ville.

Le nombre de nuitées de touristes chinois (sans Hong-Kong) a grimpé de 17% l'an dernier, à 95'438. Si l'on ajoute les hôtels situés autour du lac, on arrive 224'728 nuitées (+20,3%).

2000 francs pour une montre

Selon Marcel Perren, ce sont les hôtels plutôt bon marché qui bénéficient de ce boom, car les tour-opérateurs chinois arrivent à négocier des prix de 100 francs la nuit pour une chambre double avec petit déjeuner durant la basse saison. Les autres grands bénéficiaires de ce boom sont les magasins de montres situés au centre ville, et qui accueillent des cars entiers de touristes chinois, désireux d'acheter des montres suisses.

Ces magasins sont concentrés sur la Place des cygnes à Lucerne, 3e marché horloger mondial mesuré par le chiffre d'affaires, derrière la Place Vendôme à Paris et la Plaza 66 à Shanghaï, selon le journal dominical Der Sonntag. Ces magasins sont ouverts le dimanche, contrairement aux autres grandes boutiques de ce genre à Zurich ou Genève. Selon Der Sonntag, les touristes chinois dépensent en moyenne 2000 francs pour acheter une montre suisse.

Mécontentement des hôtels de luxe

Estimant ne pas profiter de ces touristes, 8 hôtels de luxe de la région viennent de constituer un groupe d'intérêt appelé «Lake Lucerne Luxury Hideaways».

Selon Umberto Erculiani, un des membres fondateurs de ce groupe et propriétaire de l'hôtel National à Lucerne, la destination de Lucerne a été «anéantie par la promotion de ce tourisme de masse». Le prix des chambres baisse, les clients de l'hôtellerie de luxe et la clientèle d'affaires évitent Lucerne, qui a perdu de son attrait, a-t-il ajouté.

Pour la nouvelle association lucernoise, l'office de tourisme de la ville doit davantage s'investir pour leurs établissements. Interrogé à ce sujet, Marcel Perren a répondu lundi que le nombre de nuitées dans les 5 étoiles avait augmenté de 4% l'an dernier. Au total, le nombre de nuitées à Lucerne l'an dernier a progressé de 1% à 1,14 million.

(AFP)

Votre opinion