Actualisé

FootballLucerne rit, Lausanne s'inquiète

Les Vaudois se sont inclinés dimanche 4 à 1 face à Young Boys à la Pontaise. Lucerne a battu lui Grasshoppers à Zurich.

Le joueur bernois Miralem Sulejmani, droite, lutte pour le ballon avec le joueur lausannois, Alain Rochat.

Le joueur bernois Miralem Sulejmani, droite, lutte pour le ballon avec le joueur lausannois, Alain Rochat.

Keystone

2018 est bien sombre à ce jour pour les deux clubs romands de Super League. Battu 4-1 par les Young Boys dimanche à la Pontaise, Lausanne a témoigné de la même impuissance que le FC Sion la veille à Lugano.

Face au leader, la formation de Fabio Celestini a cédé logiquement. Les Bernois ont forcé la décision avant la pause sur une réussite de Miralem Sulejmani, qui doit beaucoup à la vista du passeur Djibril Sow, et sur un penalty de Guillaume Hoarau. Comme à Lucerne huit jours plus tôt, Lausanne a accusé trop de largesses sur le plan défensif pour espérer un meilleur sort. Elton Monteiro a, ainsi, connu une fin d'après-midi bien délicate...

A la faveur de ce succès, les Young Boys conservent leurs cinq points d'avance sur le FC Bâle, victorieux 2-0 samedi à Thoune.

Inquiétude

Quant au Lausanne-Sport, il doit désormais s'inquiéter. Avant de songer au destin européen dont rêve son nouveau propriétaire, les Vaudois devront assurer leurs arrières. Dimanche prochain à Tourbillon, ils joueront un derby qui sera vraiment celui de la peur. S'ils devaient s'incliner, ils ne posséderaient plus que cinq points d'avance sur les Sédunois. Un matelas insuffisant pour interdire Christian Constantin de songer à une «remontada».

La question est aussi de savoir si l'un des deux clubs aura pu s'attacher durant la semaine les services de ce défenseur central de valeur qui leur fait si cruellement défaut. Un défenseur central qui pourrait être, on le sait, Johan Djourou, en grande souffrance depuis des semaines en Turquie.

Lucerne bat GC

La défaite de Lausanne est d'ailleurs la seule bonne nouvelle du week-end pour les Valaisans. Lucerne s'est, en effet, imposé 2-1 à Zurich face aux Grasshoppers grâce aux réussites tardives de Tomi Juric (80e) et de Christian Schneuwly (83e). Lucerne possède désormais neuf points d'avance sur le FC Sion dont le poursuivant immédiat après cette 21e journée est Thoune. Les Bernois sont à 7 points des Valaisans. On le voit avec cette réalité chiffrée, le maintien va tenir du miracle si Sion ne gagne pas le derby dimanche.

Samedi au Cornaredo, les Sédunois se sont inclinés 1-0 sur un «missile» du Suédois Alexander Gerndt juste avant le quart d'heure. Malgré un nouveau schéma tactique pour gagner en verticalité selon les désirs présidentiels, les Valaisans n'ont jamais été en mesure de renverser le cours du match. On a le sentiment que Maurizio Jacobacci, après cette «première» ratée, jouera sa peau dimanche dans le derby.

St-Gall grimace aussi

Comme pour Lausanne et Sion, l'heure est aussi à la grimace pour le «nouveau» FC Saint-Gall du président Mathias Hüppi et du directeur sportif Alain Sutter. Une semaine après sa défaite 2-0 devant les Young Boys au Stade de Suisse, les Saint-Gallois se sont inclinés 2-1 à domicile devant le FC Zurich après avoir pourtant ouvert le score.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!