Publié

FamilleL'UDC attaque à nouveau les crèches

Une semaine après avoir été défait sur son initiative sur les familles, le parti revient à la charge pour dénoncer la cherté de l'accueil des enfants.

par
Stéphanie Germanier
Guy Parmelin: «Nous voulons montrer que les familles qui placent leurs enfants engendrent elles aussi des coûts.»

Guy Parmelin: «Nous voulons montrer que les familles qui placent leurs enfants engendrent elles aussi des coûts.»

Laurent Crottet

Essayé, pas pu. Mais il en faut plus pour décourager le plus grand parti du pays. Alors que le peuple n'a pas voulu de son initiative qui proposait de défiscaliser les frais de garde des ménages à un revenu dont un des parents reste à la maison, l'UDC repart déjà au combat.

Demander le tarif

Le groupe aux chambres déposera cette semaine une intervention pour demander à la Confédération quel est le coût global de la garde des enfants hors des familles, de la crèche à l'école de jour. But de l'opération, présenter la facture aux Suisses pour les persuader que les familles traditionnelles ont droit à un rééquilibrage des coûts. L'UDC interviendra ensuite dans les cantons pour y imposer la défiscalisation refusée sur le plan national, sur le modèle déjà pratiqué en Valais ou à Berne.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Votre opinion