Crise de l’énergie: l’UDC dénonce un «plan secret» de la gauche

Publié

Crise de l’énergieL’UDC dénonce un «plan secret» de la gauche

Avant même qu’il y ait la moindre coupure de courant, l’UDC s’en prend à la «gauche rose-verte», accusée de préparer un «confinement énergétique de la population».

par
Eric Felley
Le président de l’UDC Marco Chiesa (UDC/TI), jeudi au «19 h 30» sur la RTS

Le président de l’UDC Marco Chiesa (UDC/TI), jeudi au «19 h 30» sur la RTS

RTS

Cela ne fait pas l’ombre d’un doute. L’UDC est déjà en campagne pour les élections 2023. Lors de leur conférence de presse de jeudi, les dirigeants du parti ont évoqué les pénuries qui menacent la Suisse à l’automne-hiver 2022-2023 sous un angle de politique intérieure. Pour son président Marco Chiesa et ses collègues, si la Suisse devait faire des économies d’énergie, ce sera est essentiellement de la faute du Parti socialiste, des Vert.e.s et des Verts libéraux.

Rééducation et dictature

Dans un communiqué publié le même jour, l’UDC décrit un avenir sombre: «Une pénurie d’électricité est synonyme de chaos, de pauvreté, de faim, de froid et de mort». Elle accuse la gauche rose-verte d’avoir un «plan secret» qui vise à «rééduquer la population et à instaurer une dictature écologique», selon le président du groupe parlementaire Thomas Aeschi (UDC/ZG).

Un nouveau confinement

Pour sa collègue Esther Friedli (UDC/SG): «Après le confinement Covid-19, ils préparent le confinement énergétique de la population et des entreprises pour cet hiver». L’UDC réclame toute une série de mesures: la nomination d’un «Général de l’électricité», l’abandon des restrictions technologiques, le report des objectifs de réduction d’émissions de CO₂, la suspension du droit de recours des associations et le développement du nucléaire «dernier cri».

Ton opinion

123 commentaires