L’UE promet une réforme «profonde» du marché de l’électricité 

Publié

Strasbourg (F) L’UE promet une réforme «profonde» du marché de l’électricité 

L’UE a annoncé mercredi engager «une réforme en profondeur» du marché de l’électricité pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie.

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, mercredi, devant le Parlement européen à Strasbourg (F).

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, mercredi, devant le Parlement européen à Strasbourg (F).

REUTERS

Lors de son discours «sur l’état de l’UE», mercredi, exercice inspiré de la politique américaine, Ursula von der Leyen a accordé une place importante à la question de la flambée des prix de l’énergie à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, au moment où une inflation galopante menace l’économie du continent.

L’UE va engager «une réforme complète et en profondeur» de son marché de l’électricité, a promis Ursula von der Leyen, sur un ton grave et sous les applaudissements réguliers de l’hémicycle. «Au-delà de la crise immédiate, nous devons penser à l’avenir. La conception actuelle du marché de l’électricité ne rend plus justice aux consommateurs, ils devraient récolter les fruits des énergies renouvelables à bas coût. Il faut donc découpler les prix de l’électricité de l’influence dominante du gaz», a-t-elle annoncé. 

Plafonnement des «superprofits»

Le plafonnement des revenus des producteurs d’électricité à base d’énergies renouvelables et de nucléaire permettrait de lever «plus de 140 milliards d’euros» pour les États de l’UE, qui pourraient les redistribuer aux ménages et entreprises vulnérables, a jugé mercredi, Ursula von der Leyen.

Les ministres de l’Énergie se réuniront à nouveau le 30 septembre, pour se prononcer sur le plan d’urgence proposé par la Commission, dont certaines mesures potentielles divisent déjà les Vingt-Sept, aux situations énergétiques très variées. 

Priorité à l’hydrogène 

Au-delà de la guerre en Ukraine et de la question des prix de l’électricité, Ursula von der Leyen a également annoncé la création d’une banque publique dédiée à l’hydrogène capable d’investir trois milliards d’euros. Elle s’est par ailleurs engagée à constituer «des réserves stratégiques» pour éviter les ruptures d’approvisionnement dans les matières premières «critiques» pour son industrie, notamment les terres rares et le lithium dont l’offre mondiale est contrôlée par la Chine. 

Lutte anti-incendie

Elle a enfin assuré que l’UE allait doubler ses capacités de lutte contre les incendies l’année prochaine en achetant dix avions amphibies légers et trois hélicoptères supplémentaires. «Cet été, nous avons envoyé des avions de la Grèce, la Suède ou d’Italie pour combattre des incendies en France et en Allemagne. Mais comme ces événements deviennent plus fréquents et plus intenses, l’Europe aura besoin de plus de capacités», a-t-elle martelé.

Le discours sur l’état de l’Union, «moment-clé de la démocratie européenne», selon le Parlement, doit permettre à la Commission – non élue mais ayant l’initiative des lois européennes – de rendre des comptes sur son bilan et présenter ses projets. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires