Afghanistan – L’UE rétablit «une présence minimale» à Kaboul
Publié

AfghanistanL’UE rétablit «une présence minimale» à Kaboul

Pour la première fois depuis cinq mois, l’Union européenne va rétablir une «présence minimale» à Kaboul dans un but humanitaire.

La porte du bâtiment vide de l’ambassade européenne à Kaboul, le 16 septembre 2021.

La porte du bâtiment vide de l’ambassade européenne à Kaboul, le 16 septembre 2021.

AFP

L’Union européenne a annoncé jeudi rétablir «une présence minimale» de son personnel à Kaboul afin de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire en Afghanistan, pays ravagé par la guerre qui a été reconquis l’été dernier par les talibans.

«Notre présence minimale à Kaboul ne doit en aucun cas être considérée comme une reconnaissance» du régime au pouvoir, écrit dans un communiqué Peter Stano, porte-parole du chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell. «Cela a été clairement signifié aux autorités» du régime taliban, ajoute-t-il.

Un peu plus tôt le ministère afghan des Affaires étrangères avait évoqué, par la voix d’un porte-parole s’exprimant sur Twitter, la réouverture d’«une ambassade» de l’UE, avec «une présence permanente à Kaboul» pour la première fois depuis cinq mois.

Un diplomate européen, joint par l’AFP dans la capitale afghane, avait nuancé en parlant d’une présence diplomatique ayant pris le nom de Délégation de l’Union européenne, installée depuis le début de la semaine.

Selon Peter Stano, «l’UE a commencé à rétablir une présence minimale du personnel international de sa Délégation». L’objectif, précise-t-il, est de «faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire et surveiller la situation humanitaire».

Femmes exclues

Aucun pays n’a pour l’instant reconnu le gouvernement des talibans. La communauté internationale attend de voir comment ces fondamentalistes islamistes comptent gouverner l’Afghanistan, après avoir largement piétiné les droits humains lors de leur premier passage au pouvoir entre 1996 et 2001. Si les talibans assurent s’être modernisés, les femmes restent largement exclues des emplois publics et les écoles secondaires pour filles restent pour la plupart fermées.

Plusieurs pays, dont le Pakistan, la Russie, la Chine, la Turquie, les Émirats arabes unis et l’Iran, ont gardé leurs ambassades ouvertes à Kaboul après la victoire des talibans mi-août, sans toutefois reconnaître leur gouvernement.

Les diplomaties occidentales avaient elles commencé à évacuer leurs personnels dès le premier semestre 2021, lorsque les troupes américaines ont entamé leurs opérations pour se retirer définitivement d’Afghanistan. Un retrait qui s’est terminé fin août par l’évacuation chaotique de 120’000 personnes après la conquête éclair du pays par les talibans.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires