07.11.2020 à 15:50

FootballLugano débarque en invincible à la Pontaise

Invaincu depuis le début de saison, Lugano surfe sur une série de 13 matches sans défaite en championnat. Une première depuis près de 30 ans.

von
Brice Cheneval
Le Lugano de Fabio Daprela n’a plus connu la défaite depuis quatre mois.

Le Lugano de Fabio Daprela n’a plus connu la défaite depuis quatre mois.

KEYSTONE

Ce samedi, le Lausanne-Sport va dire adieu à son mythique stade de La Pontaise. Bien que le huis clos imposé par le contexte sanitaire limite la charge émotionnelle de l’événement, le club vaudois entend honorer comme il se doit son dernier match dans l’enceinte qu’il occupe depuis plus de 65 ans. Toutefois, la tâche s’annonce ardue puisque l’adversaire qui se présente, Lugano, affiche une forme olympique.

C’est simple: depuis quatre mois, aucun des neuf clubs qui ont croisé la route des Tessinois en championnat n’a trouvé la recette pour les battre. Leur dernière défaite remonte au 5 juillet, sur la pelouse du futur champion, Young Boys (0-3). Depuis, ils ont enchaîné treize rencontres sans revers (5 victoires, 8 nuls). Soit la période d’invincibilité la plus longue en Super League, actuellement.

À plus grande échelle, il faut remonter à près de 30 ans pour trouver trace d’une telle série dans l’élite. Du 8 décembre 1991 au 8 août 1992, le club a enchaîné 20 matches sans chuter. À la différence qu’à cette époque, le tour de promotion/relégation existait encore et les Luganais avaient alors obtenu la plupart de leurs bons résultats face à des «petits». Depuis, il y eut bien une invincibilité de 16 rencontres entre le 8 août 2009 et le 7 mars 2010, mais Lugano évoluait cette saison-là en Challenge League.

Jacobacci a transfiguré l’équipe

La réussite du Lugano version 2020 porte le sceau de Maurizio Jacobacci. Arrivé il y a un année sur le banc, l’ancien entraîneur de Sion a redressé une équipe à la dérive. En 29 matches de Super League à sa tête, il n’a connu la défaite qu’à cinq reprises. Personne n’a fait mieux sur cette période, pas même Gerardo Seoane à Young Boys (6 défaites), ni Peter Zeidler à Saint-Gall (8 défaites).

«Nous voulons conquérir la Pontaise après ce qui s’est passé en Coupe l’année dernière»

Maurizio Jacobacci, entraîneur du FC Lugano

Galvanisé par cette période positive, Maurizio Jacobacci a livré un discours conquérant en conférence de presse: «Nous voulons conquérir la Pontaise après ce qui s’est passé en Coupe l’année dernière (ndlr: défait 3-0, Lugano s’était fait éliminer à Lausanne en 16es de finale). J’espère que les joueurs qui ont subi cette défaite seront fiers de la venger et de montrer la progression que l’équipe a connue depuis lors.» Le message est clair: «Nous allons à Lausanne pour obtenir un résultat et poursuivre la série positive.»

Pour le LS, le défi est d’autant plus grand qu’il se trouve privé de trois joueurs clés: Stjepan Kukuruzovic (suspendu), Joël Monteiro (blessé) et Aldin Turkes, annoncé malade. En face, Lugano se déplace quasiment au complet, exceptée l’absence de son capitaine Jonathan Sabbatini.

En cas de victoire du LS, l’adieu à La Pontaise n’en serait que plus beau.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Qip

07.11.2020 à 17:11

Comment voir le match ?

LS

07.11.2020 à 17:00

Lugano va quand-même mieux depuis qu’il a compris que Celestini ne vaut rien comme entraîneur !