Publié

MusiqueL’Ukraine finalement satisfaite du prochain Eurovision au Royaume-Uni

La prochaine édition du concours se déroulera en Grande-Bretagne malgré la victoire ukrainienne. Une décision d’abord dénoncée puis finalement saluée par le pays vainqueur.

En principe, c’est le pays vainqueur qui doit être l’hôte de la prochaine édition de l’Eurovision. Malgré la victoire de son groupe Kalush Orchestra (ci-dessus) en mai dernier, l’Ukraine ne pourra pas accueillir le concours en 2023.

En principe, c’est le pays vainqueur qui doit être l’hôte de la prochaine édition de l’Eurovision. Malgré la victoire de son groupe Kalush Orchestra (ci-dessus) en mai dernier, l’Ukraine ne pourra pas accueillir le concours en 2023.

AFP

L’Ukraine qui a remporté cette année l’Eurovision a fini lundi par saluer le fait que le prochain concours aura lieu au Royaume-Uni après avoir dénoncé la décision de lui en retirer l’accueil en raison de l’invasion russe et des problèmes de sécurité.

«Au nom de l’Ukraine»

«Il y a eu des consultations avec le gouvernement britannique et la BBC. Nous avons reçu l’assurance de la BBC et de l’Union Européenne de Radio-Télévision qu’elles organiseraient l’Eurovision "Au nom de l’Ukraine", a déclaré le ministre ukrainien de la Culture Oleksandre Tkatchenko sur Telegram. «Tout sera fait pour qu’on voie en Grande-Bretagne des paysages ukrainiens et qu’on entende des narratifs ukrainiens. Je pense que l’expérience de la BBC permettra de présenter l’Ukraine au plus haut niveau», a-t-il souligné.

En juin, l’Union européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l’événement, avait estimé que les conditions de sécurité n’étaient pas réunies pour que l’Ukraine organise le concours et avait lancé des négociations avec le Royaume-Uni, arrivé en deuxième position à Turin en mai.

Régulièrement bombardée

L’Ukraine dont 20% du territoire dans l’Est et de le Sud est occupé par la Russie qui bombarde régulièrement le reste de son territoire avait dénoncé initialement la décision de lui retirer l’accueil de la prochaine édition, réclamant des négociations supplémentaires. Londres avait exprimé sa réticence à priver l’Ukraine de l’événement, suivi par des dizaines de millions d’amateurs de pop et paillettes.

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté en mai la finale du concours avec la chanson «Stefania» mêlant hip-hop et musique traditionnelle, une victoire très symbolique en pleine invasion russe. Le Britannique Sam Ryder, avec  son titre «Space Man», avait obtenu la deuxième place.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires