L’urine des rats inquiète New York
Publié

États-UnisL’urine des rats inquiète New York

Le Département de la santé américain constate une hausse préoccupante des cas de leptospirose, une maladie rare attribuée aux rongeurs.

par
JChC
Un rongeur à New York.

Un rongeur à New York.

Getty Images/iStockphoto

Le Département de la santé américain constate une hausse préoccupante de cas de leptospirose – une maladie rare causée par une bactérie trouvée dans l’urine de rat – à New York, rapportent les médias américains. Au moins 15 cas, dont un qui a conduit au décès du malade, ont été relevés cette année. Trois des cas concernaient des personnes sans-abri. Au cours des 15 dernières années, entre 2006 et 2020, 57 cas avaient été détectés dans la métropole, mais 2021 concentre déjà à elle seule plus de 25% du total.

Réchauffement climatique?

Les experts pensent que l’augmentation des cas pourrait être liée aux températures plus élevées «qui permettent à la bactérie de persister ce qui pourrait contribuer à une augmentation des cas humains».

Une personne peut être infectée lorsqu’elle entre en contact avec l’urine d’un animal infecté par le biais de la nourriture ou de l’eau. Outre les rongeurs qui pullulent dans la Grande Pomme, les vaches, les porcs, les chevaux, les chiens sont également susceptibles de transmettre la maladie à l’Homme.

Quatre jours après la contamination

Les symptômes apparaissent brusquement entre deux et quatre jours après la contamination. Parmi les manifestations de la maladie: la fièvre, des maux de tête, des frissons, des douleurs abdominales et de la diarrhée. Certains malades souffrent également de la jaunisse. Si dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent, ils peuvent aussi provoquer une deuxième phase plus grave (comme une insuffisance rénale ou hépatique), voire la mort.

Votre opinion