Publié

GenèveLutte contre la fermeture d'offices postaux

La Poste prévoit de supprimer 500 à 600 offices en Suisse, des fermetures que le canton de Genève doit combattre, selon une motion adoptée jeudi.

Image d'archive.

Image d'archive.

Keystone

Le canton de Genève doit s'opposer à la fermeture d'offices postaux. Le Grand Conseil a adopté une motion demandant au gouvernement de combattre, avec les autres cantons concernés, la décision de La Poste. L'ex-régie fédérale prévoit de supprimer 500 à 600 offices en Suisse.

Le texte demande aussi au Conseil d'Etat de s'associer aux communes concernées dans leurs démarches contre toute nouvelle fermeture d'offices de poste dans le canton, «afin d'éviter qu'elles soient mises face à des situations de fait accompli». Il a été adopté par 60 oui, contre 24 non et 1 abstention.

Seul le PLR a rejeté cette motion. «Les compétences en la matière sont exclusivement celles du Parlement fédéral», a relevé la députée Nathalie Fontanet.

Suppression de postes

Les autres partis ont déploré le fait que la fermeture d'offices engendre la suppression de postes de travail et la perte de lien social dans les quartiers. «La Poste joue un rôle social. La baisse des prestations et de la qualité rejaillit sur ceux qui en ont besoin», a critiqué Bertrand Buchs, du PDC.

Genève rejoint ainsi la cohorte des cantons protestataires. Des résolutions s'opposant aux projets de La Poste ont été adoptées par les parlements vaudois et valaisan. Le Grand Conseil tessinois a, lui, accepté une initiative visant notamment à renforcer la position des communes dans les négociations.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!