Incidents OL-OM - Le lanceur de bouteille présumé sera jugé mardi
Actualisé

Incidents OL-OMLe lanceur de bouteille présumé sera jugé mardi

Les premières sanctions tombent, d’autres suivront après les incidents de dimanche soir, où Dimitri Payet a reçu une bouteille dans la tête en plein match.

L’homme de 32 ans suspecté d’avoir jeté une bouteille sur Dimitri Payet lors du match Lyon-Marseille, interrompu dimanche soir, sera déféré mardi en vue d’un jugement en comparution immédiate, selon le parquet.

La garde à vue du suspect a été prolongée lundi soir. Après son défèrement au parquet dans la matinée de mardi, il comparaîtra à 14h devant la 14e chambre du tribunal correctionnel de Lyon, pour des faits de «violence avec arme par destination dans une enceinte sportive».

Parmi les trois autres personnes placées en garde à vue après le coup d’envoi du match, deux, âgées de 18 ans, ont été remises en liberté faute d’élément probant sur les faits de détention de fumigène qui leur étaient reprochés, a précisé le parquet.

L’OL déjà sanctionné d’un match à huis clos

La troisième, âgée de 17 ans et domiciliée dans l’Ain, sera jugée par le juge des enfants de Bourg-en-Bresse pour détention d’un fumigène.

L’affiche de la 14e journée du championnat a été interrrompue dimanche soir après seulement quatre minutes de jeu au Groupama Stadium, quand un jet de bouteille d’eau a atteint le capitaine marseillais, Dimitri Payet, à la tête.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel, réunie en urgence lundi à la mi-journée, a déjà sanctionné l’Olympique lyonnais d’un match à huis clos en attendant sa décision définitive attendue le 8 décembre.

L’OL, qui évoque depuis dimanche soir l’action «d’un cas isolé» et espère pouvoir rejouer le match, a porté plainte contre le suspect.

Payet avait déjà été ciblé en août à Nice.
(AFP)

Votre opinion