04.09.2020 à 11:25

SuisseM. Prix pose des conditions à l’aide de la Confédération

Stefan Meierhans estime que l’aide en faveur des transports publics, un secteur fortement touché par la crise du Covid-19, devrait être conditionnée, sinon il craint de l’argent dilapidé.

Stefan Meierhans appelle les compagnies de transport à proposer des offres plus flexibles qui tiennent compte des changements qu’a entraînés la pandémie de coronavirus.

Stefan Meierhans appelle les compagnies de transport à proposer des offres plus flexibles qui tiennent compte des changements qu’a entraînés la pandémie de coronavirus.

KEYSTONE

Le surveillant des prix Stefan Meierhans craint un gaspillage des deniers publics destinés aux transports publics. L’aide en faveur de ce secteur fortement touché par la crise du Covid-19 devrait être conditionnée.

Les transports publics devraient adapter leur offre aux nouveaux besoins des clients, déclare M. Prix dans une interview au «Blick» publiée vendredi. La semaine prochaine, le Parlement se prononce sur une aide de 300 millions de francs à la branche.

«Je suis étonné qu’on approuve sans mot dire un montant à trois chiffres». L’argent des contribuables devrait être promis sous condition, ajoute le surveillant des prix. Les compagnies de transport devraient notamment proposer des offres plus flexibles qui tiennent compte des changements qu’a entraînés la pandémie de coronavirus.

Il propose par exemple un abonnement général adapté pour ceux qui travaillent à domicile. Cela permettrait de garder comme clients des gens qui se demandent s’ils vont renouveler leur AG. Mais en l’état, les transporteurs ne semblent pas prêts à affronter l’après-Covid, alors que les solutions techniques sont là, critique M. Meierhans. Plus de flexibilité permettrait aussi de résoudre le taux de remplissage des moyens de transport.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!