Humour - Ma Dalton, Calamity Jane, Geronimo: Mélenchon et Pécresse en mode western
Publié

HumourMa Dalton, Calamity Jane, Geronimo: Mélenchon et Pécresse en mode western

La candidate des Républicains et celui des Insoumis se sont livrés une passe d’armes distrayante.

Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse, photographiés en 2017.

Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse, photographiés en 2017.

AFP

La campagne présidentielle a pris une petite touche western amusante ce week-end, lors de piques entre Valérie Pécresse et Jean-Luc Mélenchon. C’est le candidat Insoumis qui a dégainé le premier, surnommant la candidate des Républicains Ma Dalton, la mère des quatre frères Dalton dans Lucky Luke.

Interrogée sur RTL sur ce sobriquet, Valérie Pécresse a commencé par lâcher: «Je pourrais dire que Jean-Luc Mélenchon, cest un peu le général Salazar dans Tintin.» On restait dans la BD mais elle a confondu Salazar et Alcazar. Puis elle est revenue dans le registre western, précisant: «Je me sens plus Calamity Jane».

En meeting, Jean-Luc Mélenchon n’a pas lâché l’affaire, convoquant encore Averell et Joe Dalton comme un célèbre chef indien. «Jai dit quelle était Ma Dalton parce quelle avait réussi à venir à bout dAverell Barnier et de Joe Ciotti. Et elle a répondu, avec humour: moi ce serait plutôt Calamity Jane», s’est-il amusé.

Puis Jean-Luc Mélenchon a dit s’être renseigné, et avoir constaté que Calamity Jane était une tueuse d’Indiens. Et d’en profiter pour citer le chef apache Geronimo: «Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura — Mme Pécresse — que l’argent ne se mange pas!»

(R.M.)

Votre opinion