Chroniques: Ma journée type en camp de ski
Publié

ChroniquesMa journée type en camp de ski

Découvrez la chronique parue dans «Le Matin Dimanche» de la spécialiste vaudoise de skicross Fanny Smith.

par
Fanny Smith
Sébastien Anex

Je viens de passer quatre jours à Saas-Fee, en camp d’entraînement sur le glacier. Et comme cela représente 40 à 45 jours par an, je me suis dit que ma journée type pouvait vous intéresser. Voici à quoi elle ressemble!

5 h 32 – Mon réveil sonne. Je suis une grande dormeuse, mais l’envie d’aller skier me sort du lit. Allez, parfois je dois mettre une deuxième sonnerie à 5h35! Je me lève de suite, j’enclenche ma bouilloire pour faire mon thé noir, puis je me mets de la crème solaire sur le visage. Une protection 50 ++, qu’il fasse beau ou mauvais.

5 h 40 – Je prends déjà le petit-déjeuner car le temps presse. Mon porridge contient des graines, du lait de soja, des fruits secs, des bananes… Il faut que ce soit consistant pour les efforts à venir.

6 h 00 – Je vais au ski-room de Swiss-Ski. Là, mon serviceman a préparé mes skis la veille. Il a collé des bouts de scotch bleu sur les paires que je dois prendre. J’ai un peu l’air d’une tortue avec mon énorme sac sur le dos. Ensuite, il faut traverser Saas-Fee. Chacun a son propre moyen de transport. Moi, c’est ma longboard.

6 h 20 – On prend les cabines. Il y en a au moins pour 45 minutes jusqu’au glacier, à 3450 mètres. On se retrouve tous serrés comme des sardines, mais la vue est tellement belle. Chacun y va de sa stratégie pour se reposer encore un peu. Une fois en haut, je m’échauffe avec deux pistes de ski libre.

7 h 30 – J’enchaîne avec deux ou trois pistes en snowpark, je travaille mon explosivité avec quelques départs de skicross. Entre huit et dix départs à fond!

8 h 30 – C’est là que vient le gros du morceau: une dizaine de runs sur le parcours de skicross, seule ou à plusieurs. Les entraîneurs nous filment.

10 h 30 – Je travaille encore quelques départs, puis comme le glacier ferme à midi à cette période de l’année, il faut ensuite redescendre.

12 h 30 – De retour à Saas-Fee, on prend le repas au restaurant, avant une petite sieste à l’appartement. Souvent, je m’endors. Mais maximum 40 minutes!

15 h 00 – Séance de préparation physique. Puis, si j’ai encore un peu de temps et d’énergie, je fais un peu de bureau à l’appartement.

19 h 00 – On se retrouve avec les autres athlètes pour préparer le repas du soir. Avant ou après le dîner, on effectue encore une séance vidéo de 20 minutes pour analyser l’entraînement du matin.

21 h 00 – Séance d’équipe pour définir le programme du lendemain. Je rentre à l’appart et prépare mon petit déjeuner. La nuit sera courte, mais rien ne vaut l’arrivée sur le glacier du lendemain matin!

Votre opinion