France: Macron: «Il faut retourner dans votre pays»

Publié

FranceMacron: «Il faut retourner dans votre pays»

Les propos du président français, interpellé par une Marocaine demandant l'asile, font polémique en France.

par
J.Z.

À l'occasion du lancement de la campagne hivernale des Restos du coeur à Paris mardi dernier, Emmanuel Macron a été abordé par une Marocaine ne parvenant pas à obtenir ses papiers français.

Venue grâce à un visa de commerce désormais expiré, cette dernière lui explique que ses parents étant malades, elle souhaite rester vivre en France auprès d'eux. «Je peux pas vous mentir, lui répond le président. En France, on aide les gens qui relèvent de l'asile, qui ne sont pas en sécurité chez eux [...] On ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent sur des visas de commerce ou étudiants et qui restent. Donc après il faut retourner dans son pays.»

Et d'ajouter: «On aide les gens quand ils sont malades. Mais je ne peux pas donner des papiers à tous les gens qui n'en ont pas. Sinon comment je fais après avec les gens qui sont déjà là et qui n'arrivent pas à avoir un travail? Donc il faut protéger les gens très faibles qui sont en insécurité chez eux, mais si vous n'êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays. Au Maroc, vous n'êtes pas en danger.»

Pour illustrer son discours, Macron cite l'ancien premier ministre socialiste Michel Rocard: «On prend notre part, mais on ne peut pas accueillir toute la misère du monde.»

«Le président des riches»

Les propos du président français font depuis l'objet d'une vive polémique en France. Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la culture, relève pour sa part le «double discours» d'Emmanuel Macron. «À la fois, dans les instances européennes, il dit qu'il faut accueillir plus de réfugiés, et en même temps quand il se trouve face à une dame qui est aux Restos du cœur, qui est dans la misère et qui a des difficultés à avoir des papiers alors qu'elle souhaite vraiment les obtenir, il est dans la fermeture et le manque d'empathie», indique-t-elle au micro de RTL.

Luc Carnouvas, député Nouvelle Gauche, estime de son côté que le président fait du «mauvais Sarkozy». «Avec ce type de propos très durs, très froids, quasi cliniques, il est dans ce registre de président des riches. C'est quelqu'un qui n'arrivera pas à se mettre au niveau de tous les Français.»

Ton opinion