Etats-Unis: Madonna ne veut pas se prononcer sur Michael Jackson
Publié

Etats-UnisMadonna ne veut pas se prononcer sur Michael Jackson

La chanteuse a rompu son silence à propos des accusations d'abus sexuels sur mineurs visant le Roi de la Pop. Dans une interview pour «Vogue», elle a expliqué qu'elle hésitait encore à y croire.

par
CBO/Cover Media
La star de 60 ans ne souhaite pas participer à un «lynchage public».

La star de 60 ans ne souhaite pas participer à un «lynchage public».

AFP

Madonna a donné son avis sur les accusations d'abus sexuel portées contre Michael Jackson. Dans le documentaire «Leaving Neverland», deux hommes, James Safechuck et Wade Robson, ont accusé le défunt Roi de la Pop d'avoir abusé sexuellement d'eux, et y ont détaillé ce qu'il leur aurait fait subir.

La famille Jackson a immédiatement riposté, ce qui a poussé de nombreux fans et de stars, autrefois émerveillés par sa musique, à ne plus savoir que penser de lui. Madonna, qui a accompagné le chanteur de Billie Jean aux Oscars de 1991, a, de son côté, déclaré dans Vogue UK qu'elle hésitait encore à les considérer comme vraies.

«Je n'ai pas la mentalité de lynchage public, donc dans mon esprit, les gens sont innocents jusqu'à preuve du contraire, a-t-elle expliqué. On m'a accusée de mille choses qui ne sont pas vraies. Donc ma réaction quand on me dit quelque chose sur quelqu'un est de répondre : Vous pouvez le prouver ?»

Lorsqu'on lui a demandé si elle considérerait comme preuve le témoignage de James Safechuck et Wade Robson, la star de 60 ans a déclaré qu'elle n'avait pas encore vu le film, mais qu'elle accepterait leurs propos tant qu'elle jugerait les accusateurs crédibles.

«Je ne sais pas, je n'ai pas vu le film, a-t-elle répondu. Mais je suppose qu'il s'agit de personnes qui racontent des événements réels. Mais bon, les gens mentent parfois. Alors, je me demande toujours : Quel est leur but? Qu'est-ce que les gens veulent tirer de tout ça? Y a-t-il des gens qui veulent en tirer de l'argent? Y a-t-il un échange de fonds? Je prendrais toutes ces choses en considération. Je suppose que je finirai bien par le voir.»

Ces accusations ont incité beaucoup de personnes à se prononcer contre Michael Jackson, décédé en 2009. Sa famille a contre-attaqué en affirmant que, de son vivant, les deux accusateurs avaient témoigné sous serment pour le défendre contre d'autres allégations.

James Safechuck et Wade Robson ont tous deux engagé des poursuites contre le chanteur de Thriller et ses compagnies, mais celles-ci ont été abandonnées pour des raisons techniques. Ils ont fait appel de ces décisions.

Votre opinion