Venezuela - Maduro parlera avec l’opposition s’il récupère Citgo et les fonds gelés
Publié

VenezuelaMaduro parlera avec l’opposition s’il récupère Citgo et les fonds gelés

Le président vénézuélien a conditionné sa participation à une négociation avec le leader de l’opposition à la récupération des fonds bloqués à l’étranger et au contrôle de la compagnie pétrolière publique.

Nicolás Maduro le 4 mai 2021.

Nicolás Maduro le 4 mai 2021.

AFP

«Qu’ils rendent compte de toutes les ressources que le gouvernement américain leur a données pour conspirer et qu’ils rendent tous les comptes bancaires, la société Citgo et (l’entreprise de pétrochimie) Monomers aux mains des institutions de l’État», a exigé le président vénézuélien vendredi dans une allocution diffusée par la télévision d’État.

Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une partie de la communauté internationale (58 pays dont les États-Unis), a proposé mardi au pouvoir de négocier la levée des sanctions contre notamment «un calendrier pour des élections libres et justes», réclamant «un accord de salut national».

Washington est le principal allié international de Juan Guaido à qui il a cédé le contrôle des actifs vénézuéliens aux États-Unis, notamment la raffinerie Citgo, filiale de la compagnie pétrolière publique PDVSA après l’avoir reconnu comme président par intérim, car il considère le second mandat de Nicolás Maduro illégitime en raison d’irrégularités électorales.

«Où et comme ils le veulent»

Après avoir nié pendant des mois toute possibilité de reprise des pourparlers, Nicolás Maduro a répondu qu’il était prêt à discuter «où et comme ils le veulent», sans faire référence à la proposition de nouvelles élections présidentielles. En outre, le président a demandé que «cette opposition extrémiste renonce à la voie des coups d’État, de l’interventionnisme et des appels à l’invasion du pays» et «reconnaisse» les «pouvoirs légitimes» du Venezuela.

La Norvège avait endossé le rôle de médiateur entre le pouvoir et l’opposition lors des négociations de 2019 qui avaient été suspendues après le durcissement des sanctions américaines. Le Venezuela, qui traverse une grave crise, doit faire face aux sanctions économiques imposées notamment par les États-Unis qui cherchent à évincer Nicolás Maduro du pouvoir.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires