Football: Magnin: «On se doit d’être plus intelligent»
Publié

FootballMagnin: «On se doit d’être plus intelligent»

S’il déplore le manque de maîtrise nerveuse de son équipe à Thoune, l'entraîneur se réjouit du comportement de Xamax en double infériorité. Il en tire même une certaine fierté.

par
N. Jr.
Le coach xamaxien n'a pas eu la tâche facile samedi pour son premier match de Super League à la tête des «rouge et noir».

Le coach xamaxien n'a pas eu la tâche facile samedi pour son premier match de Super League à la tête des «rouge et noir».

Keystone

Pour ses débuts sur un banc de Super League, Joël Magnin (48 ans) a été gâté. Il a eu droit à un match riche en émotions, «agrémenté» d’une collection complète de cartons (9 jaunes et 2 rouges) qui devait fortement pénaliser Xamax. Avec, au final (2-2 contre Thoune), la fameuse théorie du verre à moitié plein (ou à moitié vide). «Je suis mitigé, avec un sentiment de fierté d’avoir tenu le résultat avec deux joueurs de moins, expliquait le nouveau coach de la Maladière. Mais quand on mène 2-0 comme ce fut le cas, on se doit d’être plus intelligent… Cela dit, je vois plutôt le verre à moitié plein.»

A la Stockhornarena bernoise, le visiteur a payé au prix fort un engagement excessif et le fait également de n’avoir pas mieux su contenir ses nerfs. «A tout prendre, reprend le successeur de Henchoz, je préfère une équipe agressive qu’une formation passive. Mais on doit mieux canaliser notre énergie…» Articulé en 5-3-2, Xamax a abordé la saison 2019-2020 dans le même schéma de jeu (5-3-2) que celui façonné ce printemps par l’actuel coach du FC Sion. «On a tenté quelques autres essais durant la préparation, mais cela n’a pas été concluant. L’équipe se sent mieux dans ce système-là, les joueurs le maîtrisent bien. On ne va pas changer pour changer au seul prétexte que je suis le nouveau coach.»

Contrairement à la majorité de ses nouveaux collègues, l’ancien attaquant de GC, Lugano et YB n’entend pas se mêler au débat s’agissant de l’introduction de la VAR et de ses conséquences pratiques. «Je refuse de commenter des séquences et des images sur lesquelles je n’ai aucune influence et où je ne peux plus rien changer. Je préfère me concentrer sur des choses que je peux maîtriser…»

Comme par exemple comment faire en sorte que ses joueurs contrôlent mieux leurs nerfs… Après ce point qui équivaut pour lui à un prix d’encouragement, Xamax recevra Young Boys dimanche prochain. Euh, avec qui sur le terrain?

Votre opinion