Assurance maladie: Maillard: «Il faut faire un chèque de 250 francs par assuré!»

Publié

Assurance maladieMaillard: «Il faut faire un chèque de 250 francs par assuré!»

Avec plus 11 milliards de francs, les réserves des assureurs maladie sont devenues largement excédentaires. Pour le conseiller national vaudois, une partie de cet argent doit être rendue aux assurés.

par
Eric Felley
Pierre-Yves Maillard (PS/VD) a tenté de faire passer son idée dans la loi Covid. Sans succès, mais il réfléchit à une nouvelle tentative devant le Parlement.

Pierre-Yves Maillard (PS/VD) a tenté de faire passer son idée dans la loi Covid. Sans succès, mais il réfléchit à une nouvelle tentative devant le Parlement.

KEYSTONE/Alessandro Della Valle

«En dix ans, en gros, les assureurs maladie sont passés de 3 milliards de francs de réserves à 11 milliards, probablement davantage quand on aura bouclé les comptes 2019…» Le conseiller national Pierre-Yves Maillard (PS/VD) constate que le système de la LAMal concernant les réserves montre une fois de plus ses limites: «De tout temps, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et les assureurs pèchent par excès de pessimisme…»

L’OFSP a ainsi toujours mené une politique visant à assurer un maximum de solvabilité aux assureurs maladie, ce qui se traduit par des réserves toujours plus importantes et un taux de couverture qui dépasse aujourd’hui les 200% dans de nombreuses caisses. Cet argent est placé dans des actifs divers, des titres, de l’immobilier et dans des activités où «il y a très peu de contrôles», regrette le Vaudois.

«Cela fait beaucoup d’argent et il faut le rendre, insiste, Pierre-Yves Maillard. Ma proposition s’inspire de ce qui s’était passé dans certains cantons qui avaient trop payé à l’époque, comme Vaud, Genève et Zurich. Il faut faire un chèque, une restitution pour tout le monde, ce qui permettrait aussi permettrait de rendre un peu de crédibilité au système».

Ma proposition permettrait de rendre 250 francs par assuré, soit un chèque de 1000 pour une famille de quatre personnes

Pierre-Yves Maillard (PS/VD)

Le conseiller national a fait ses calculs lors d’une proposition faite dans le cadre de la loi Covid: «Je propose de rendre la moitié de ce qui dépasse la couverture légale. Pour garder cette couverture, les assureurs ont besoin d’un peu moins de 5 milliards, il reste donc 6 milliards. Ma proposition concerne la moitié de cet argent, et permettrait de rendre environ 3 milliards, ce qui ferait 250 francs par assuré ou 1000 francs pour une famille de 4 personnes. À l’époque, en 2014, dans le canton de Vaud, cela avait permis de rendre trois années de suite 70 francs par assuré, soit 210 francs par personne».

Pierre-Yves Maillard n’est pas pour une dissolution des réserves pour faire baisser les primes à cause des politiques différentes d’une caisse à l’autre: «Cela ne tiendrait pas compte des personnes qui changent de caisse, qui pourraient se retrouver défavorisées selon leur nouvelle situation». Notons que ce jeudi, l’OFSP a communiqué qu’il avait accepté pour l’année prochaine une compensation des primes encaissées en trop de 183 millions de francs et une réduction volontaire des réserves de 28 millions. en tout cela fait 211 millions qui retourneront aux assurés. On est loin des 6 milliards de dépassements de couverture dont parle l’élu Vaudois.

Sa proposition de chèque de remboursement n’a toutefois pas trouvé grâce dans le cadre de la loi Covid: «Cela aurait permis d’aller vite, mais c’était trop tôt. J’ai eu le soutien de quelques UDC et de quelques bourgeois, mais cela n’a pas suffi». Dorénavant, il étudie une nouvelle voie pour reformuler sa proposition, tant il est convaincu: «Ces réserves excédentaires appartiennent aux assurés et doivent être rendues. Ma proposition est la plus pragmatique pour y parvenir».

Ton opinion

64 commentaires