Publié

GenèveMais qui a volé ses perroquets?

Le propriétaire du refuge de Loëx (GE) s’est fait cambrioler: neuf volatiles ont été dérobés.

par
Valérie Duby
Yvain Genevay

Ils ont sectionné le cadenas des deux volières. «Les voleurs avaient déjà des acquéreurs! Ce sont des professionnels», assure Jean Koelle, propriétaire de la Volière de Loëx (GE), un refuge pour environ 150 volatiles. Dans la nuit du 4 au 5 octobre dernier, neuf perroquets ont été volés chez le sexagénaire, a révélé hier la Tribune de Genève. Quatre amazones à front bleu et cinq gris du Gabon âgés entre 3 et 5 ans. Valeur marchande: dans les 1500 francs à 2500 francs pièce selon Jean Koelle. «Plus ils prennent de l’âge et plus ils rapportent pour la reproduction», indique le spécialiste, qui, bien que logeant à côté des volières, n’a rien entendu. Ni les voleurs ni les cris des oiseaux. «La nuit, ils dorment. Si on sait bien les prendre, ça ne crie pas.»

Votre opinion