06.02.2020 à 10:50

Océan indienMaldives: étrangers attaqués par des djihadistes

Trois suspects, djihadistes présumés, ont été arrêtés dans l'archipel touristique. Ils auraient poignardé trois étrangers mardi.

Les services de sécurité ont averti de la présence aux Maldives d'éléments radicaux inspirés par le groupe djihadiste État islamique (EI).

Les services de sécurité ont averti de la présence aux Maldives d'éléments radicaux inspirés par le groupe djihadiste État islamique (EI).

Keystone

La police des Maldives a arrêté jeudi trois djihadistes présumés suite à l'attaque à l'arme blanche de trois étrangers dans l'archipel touristique de l'océan Indien. Deux Chinois et un Australien sont dans un état stable après avoir été poignardés mardi, deux mois après que les services de sécurité ont averti de la présence aux Maldives d'éléments radicaux inspirés par le groupe djihadiste État islamique (EI).

Les autorités locales enquêtent sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux affirmant que l'attaque a été perpétrée par un groupe local sympathisant de l'EI. «La police des Maldives a arrêté trois suspects avec le mandat d'un tribunal en lien avec l'attaque à l'arme blanche de trois ressortissants étrangers», ont déclaré les forces de l'ordre dans un communiqué, sans identifier les personnes interpellées.

Un recruteur arrêté l'an dernier

En fin d'année dernière, les Maldives ont arrêté un homme décrit par les États-Unis comme un recruteur pour l'EI en Syrie et en Afghanistan. Il est également suspecté d'être impliqué dans une attaque à la bombe artisanale en septembre 2007, qui avait blessé une dizaine de touristes dans la capitale Malé.

En juin, la nation musulmane sunnite a sollicité la communauté internationale pour l'aider à déradicaliser jusqu'à 160 de ses ressortissants ayant rejoint l'EI et détenus au Moyen-Orient.

Le président du Parlement Mohamed Nasheed a indiqué que les Maldives suivent de près toute tentative de radicaliser sa population, qui pratique dans l'ensemble une forme libérale de l'islam et dépend grandement du tourisme de luxe.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!