Publié

TennisMalgré Abu Dhabi, Federer veut démarrer 2012 en beauté

Au tournoi de Doha, qui débute lundi, Federer veut continuer sur sa lancée positive de 2011.

Federer n'a pas brillé à Abu Dhabi.

Federer n'a pas brillé à Abu Dhabi.

Keystone

Roger Federer, invaincu lors de ses 17 derniers matches officiels, espère remporter au tournoi de Doha, qui débute lundi, sa quatrième épreuve de rang après Bâle, le Masters 1000 de Paris et le Masters de Londres. «C'était ma plus belle fin de saison et j'en suis très fier. J'attends déjà avec impatience la nouvelle», a-t-il affirmé.

Le Bâlois, recordman de victoires en Grand Chelem (16), a pour objectif immédiat de renouer avec le parfum si spécial des succès majeurs. L'année 2011, qu'il avait démarré victorieusement, justement à Doha, restera malgré tout un peu vide dans sa carrière hors norme. Pour la première fois depuis 2003, en effet, il n'a soulevé aucun trophée en Grand Chelem. Federer va donc s'employer à réparer cette anomalie dès l'Open d'Australie dans deux semaines.

En attendant, il s'est laissé aller à croire à une possibilité de retrouver la première place mondiale, histoire d'égaler, voire de dépasser, l'Américain Pete Sampras à qui il a déjà pris le record du nombre de victoires dans les tournois majeurs. Il ne lui a manqué qu'une semaine pour devenir l'égal de Sampras: 286 semaines au somment.

«Subitement, je me suis mis à bien jouer et à gagner 17 matches d'affilée. Je me retrouve donc à un moment où, en remportant un Grand Chelem ou quelque chose de ce genre, on parle de nouveau de moi. Cela devient intéressant et ça m'enthousiasme», a affirmé récemment Federer au «New York Times». De quoi rêver d'or olympique en juillet à Londres. Le Bâlois compte bien remporter, enfin, une médaille d'or en simple qui lui échappe.

Pour l'instant, la route du retour au sommet est encore longue. Federer occupe la troisième place derrière le Serbe Novak Djokovic (no 1) et l'Espagnol Rafael Nadal (no 2), qu'il pourrait retrouver en finale à Doha. Autre adversaire potentiel en finale de ce tournoi, le Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série no 3.

Votre opinion