Boissons: Malgré d'excellents chiffres, Heineken reste prudent

Publié

BoissonsMalgré d'excellents chiffres, Heineken reste prudent

Le brasseur néerlandais a réalisé un bénéfice net en hausse de 11% pour l'ensemble de l'année 2014. Mais le groupe s'attend à un tassement des ventes cette année.

Heineken est le troisième brasseur mondial et est estimé à 35 milliards d'euros.

Heineken est le troisième brasseur mondial et est estimé à 35 milliards d'euros.

Keystone

Heineken a enregistré un bénéfice net nettement supérieur aux attentes des analystes pour l'ensemble de l'année. Celui-ci a progresseé de 11% pour s'établir à 1,52 milliard d'euros (1,59 milliards de francs), a indiqué ce mercredi 11 février le groupe dans un communiqué. Sans tenir compte des éléments exceptionnels, le bénéfice net est à 1,76 milliard d'euros, également en hausse de 11%.

Ce résultat est supérieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, qui avaient prévu un bénéfice de 1,74 milliard d'euros.

Le groupe, troisième brasseur mondial, a par ailleurs indiqué s'attendre à un ralentissement de ses volumes en 2015, notamment à cause d'une faible demande dans les marchés développés.

«Une croissance continue de volume dans les marchés émergents compensera une croissance plus faible dans d'autres endroits». Le brasseur a souligné que les ventes seraient «à un niveau plus modéré» en 2015.

Météo et football

En 2014, les volumes du groupe ont augmenté de 2%. Cette hausse a été plus forte au premier semestre, grâce à une météo favorable et à la Coupe du monde de football au Brésil. En Europe, les volumes ont été moins importants au deuxième semestre suite à une «météo anormalement humide», a souligné Heineken.

La marge opérationnelle du groupe sera «légèrement inférieure aux objectifs de moyen terme de 40 points de base» en 2015. Le chiffre d'affaires a, lui, atteint 21,19 milliards, soit une hausse de 0,1%.

Heineken est le troisième brasseur mondial et est estimé à 35 milliards d'euros, tandis que SABMiller est le deuxième groupe du secteur, avec une valeur d'environ 70 milliards d'euros. Le numéro un mondial, le groupe d'origine belge InBev, est évalué à 140 milliards d'euros, selon le quotidien néerlandais Financieele Dagblad (FD).

Fondé au XIXe siècle à Amsterdam, Heineken produit et vend plus de 200 marques de bière et cidre, dont Heineken, Strongbow ou Amstel. Le groupe emploie près de 70'000 personnes à travers le monde.

(ats)

Ton opinion