Économie - Malgré un PIB en berne, la reprise se profile au Royaume-Uni
Publié

ÉconomieMalgré un PIB en berne, la reprise se profile au Royaume-Uni

L’économie britannique s’est contractée de 1,5% au premier trimestre en raison du confinement. Mais la levée des restrictions devrait changer la donne.

Le ministre britannique des Finances Rishi Sunak voit dans la hausse du PIB au mois de mars un signe prometteur.

Le ministre britannique des Finances Rishi Sunak voit dans la hausse du PIB au mois de mars un signe prometteur.

REUTERS

Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a reculé de 1,5% au premier trimestre en raison du confinement, mais une hausse de 2,1% pour le seul mois de mars laisse entrevoir une nette reprise de l’activité avec la levée des restrictions.

L’économie se contracte à nouveau d’un trimestre sur l’autre après avoir progressé de 1,3% au quatrième trimestre de 2020, a annoncé mercredi le Bureau national des statistiques (ONS). Cette baisse s’explique principalement par un mauvais mois de janvier avec la mise en place du troisième confinement en Angleterre pour freiner la propagation du virus et ses variants.

Sur le trimestre écoulé, le PIB britannique est encore inférieur de 8,7% à son niveau de fin 2019 avant le déclenchement de la pandémie.

«La forte reprise observée en mars, grâce au commerce et au retour des écoles, n’a pas suffi à empêcher l’économie britannique de se contracter sur l’ensemble du premier trimestre», résume Darren Morgan, un responsable de l’ONS.

Chute historique

La hausse de 2,1% en mars d’un mois sur l’autre est néanmoins la progression la plus vive du PIB depuis août 2020. Elle confirme les attentes des économistes quant à un fort rebond de la croissance en 2021, alors que l’économie avait particulièrement souffert en 2020, avec une chute du produit intérieur brut de 9,8%, soit sa pire performance depuis 300 ans et la plus forte baisse des pays du G7.

«Malgré un début d’année difficile, la croissance économique en mars est un signe prometteur de ce qui se profile», a déclaré mercredi le ministre des Finances, Rishi Sunak, dans un communiqué.

Le Covid-19 a fait plus de 127’000 morts au Royaume-Uni, nation la plus endeuillée d’Europe par cette maladie, mais le pays est engagé dans l’une des campagnes de vaccination les plus avancées au monde. Plus de 35 millions de personnes ont ainsi reçu une première dose de vaccin et plus de 17 millions une deuxième dose, sur quelque 66 millions d’habitants.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires