Hockey sur glace – Malgré une folle remontée, Bienne s’incline aux tirs au but face à Zoug
Publié

Hockey sur glaceMalgré une folle remontée, Bienne s’incline aux tirs au but face à Zoug

Bienne n’a pas démérité mais a fini par s’incliner face à un Genoni des grands jours (3-2 après tirs au but). Les Bernois peuvent avoir des regrets.

par
Elias Baillif
Les coéquipiers de Toni Rajala y ont cru jusqu’au bout.

Les coéquipiers de Toni Rajala y ont cru jusqu’au bout.

freshfocus

Dominateurs durant une bonne partie du match, les Seelandais se sont cassé les dents sur Leonardo Genoni. Cueillis à froid par deux fois durant le dernier tiers par des Zougois tout juste sortis de leur boîte, les hommes d’Antti Törmänen ont réussi à recoller au score après une fin de match haletante. Ratant le coche à quatre reprises en prolongation, les Bernois sont repartis de la Bossard Arena avec une défaite dans les bagages et des regrets.

40 minutes sur les chapeaux de roue

Le premier tiers a été marqué par le rythme dantesque imprimé par les deux équipes. À n’en pas douter, c’est du bon hockey qui a été proposé aux spectateurs de l’antre zougoise lors des 20 minutes initiales. Bienne a réussi à s’installer en camp adverse, à soumettre le champion en titre, mais son nombre de tirs n’a rien eu de prolifique: 8 tirs cadrés seulement. Le meilleur d’entre eux, un envoi de Lööv détourné par un Genoni qui gagnait ainsi son un-contre-un face à l’attaquant suédois du HC Bienne.

En deuxième période, Bienne est revenu sur la glace avec les mêmes nobles intentions. De la vitesse encore, de la vitesse toujours. Les Zougois se sont même fait tourner autour par une équipe visiteuse donnant la sensation de jouer en power play de façon permanente. Voyant ses joueurs dépassés, Dan Tangnes a été contraint de demander un temps mort pour prévenir l’hémorragie. Mais finalement, plus que le coaching, l’élément décisif s’est révélé être Genoni. Allumé trois reprises par Rajala en fin de période, le sextuple champion de suisse s’en est sorti à chaque fois.

Folle fin de match

Faute de matérialiser ses occasions, Bienne a laissé le EV Zoug en vie. Et se faire des politesses face au deuxième meilleur collectif du pays, ça a un coût. À la 48e minute, Gregory Hofmann a mis un coup d’accélérateur terrible et s’en est allé contourner van Pottelbherge le plus tranquillement du monde. Une belle façon de fêter son 100e match sous le maillot du club de Suisse centrale. Dans la foulée, l’équipe locale a enfoncé le clou par l’intermédiaire de Simion, qui a dévié un tir d’Hansson à la bleue.

Ne s’avouant pas vaincu, Bienne a réduit l’écart à la 57e par Brunner. Ce but mettait fin à plus de 220 minutes d’invincibilité zougoise. Et les Biennois ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Une frappe de Brunner à six contre cinq a remis les deux équipes à égalité alors qu’il ne restait que 50 secondes à jouer. Encore un scénario de folie vécu par le HC Bienne cette saison!

Fin de série

Une prolongation, trois gros arrêts de Genoni et un poteau de Rajala plus tard, place à une séance de tirs au but, remportée par les Zougois. Avec cette défaite, les hockeyeurs du Seeland voient leur série d’invincibilité prendre fin. Celle-ci avait commencé le 11 décembre passé.

Zoug-Bienne 3-2 après tab (0-0 0-0 2-2 0-0)

Bossard Arena, 6360 spectateurs.

Arbitres: MM. Heibesen, Borga; Cattaneo, Duc.

Buts : 48e Hofmann (Kovar) 1-0, 53e Simion (Hansson, Hoffmann) 2-0, 57e Brunner (Lööv) 2-1, 59e Brunner (Rajala, Yakovenko/6c5) 2-2.

Tab : Hügeli 0-0, Martschini 0-0, Brunner 1-0, Senteler 1-1, Rajala 1-1 , Kovar 2-1, Kofer 2-2, Lander 3-2, Künzle 3-2.

Zoug: Genoni; Sidler, Djoos, Wüthrich; Schlumpf, Cadonau, Hansson; Kovar, Senteler, Lander, Leuenberger;Hofmann, Zehnder, Herzog, De Nisco; Simion, Allenspach, Martschini, Suri. Entraîneur : Dan Tangnes.

Bienne: van Pottelbherge; Lööv, Grossmann, Forster;Stampfli, Yakovenko, Schneeberger, Délémont; Haas, Cunti, Sallinen, Froideveaux; Rajala, Künzle, Hofer, Schläpfer, Tanner; Hischier, Brunner, Hügli, Kessler. Entraîneur: Antti Törmänen.

Pénalités: 4x2’ contre Zoug; 2x2’ contre Bienne.

Votre opinion