Suisse - Malgré une météo maussade, la parahôtellerie a cartonné cet été
Publié

SuisseMalgré une météo maussade, la parahôtellerie a cartonné cet été

Le nombre d’hôtes et le chiffre d’affaires ont dépassé en 2021 ceux de l’année dernière, rapporte jeudi, la faîtière du secteur. Qui anticipe aussi une bonne saison hivernale.

Les locations de vacances ont particulièrement bien fonctionné. Spécialiste du secteur, Interhome a réalisé le meilleur été de son histoire.

Les locations de vacances ont particulièrement bien fonctionné. Spécialiste du secteur, Interhome a réalisé le meilleur été de son histoire.

Interhome

Après une année 2020 sinistrée par les restrictions sanitaires anti-Covid, la parahôtellerie suisse a fait un carton cet été, rapporte jeudi la faîtière du secteur. Le nombre d’hôtes et le chiffre d’affaires ont dépassé ceux de l’année passée. Certains spécialistes des locations de vacances ont même annoncé des résultats records, confirme Parahôtellerie Suisse, après un sondage auprès de ses membres BnB Switzerland, Interhome, Reka, les Auberges de jeunesse suisses et TCS Camping.

Interhome, spécialisé dans la location d’appartements et de maisons de vacances (appartenant à Hotelplan, groupe Migros) a réalisé le meilleur été de ses 56 ans d’histoire. Le nombre de réservations et le chiffre daffaires affichent des hausses respectives de 33 et 34% par rapport à la même période l’année passée. La raison de cette embellie? De nombreux touristes suisses, confrontés à la variabilité des conditions d’entrée dans des pays étrangers liée à la pandémie, ont préféré passer leurs vacances d’été chez eux, en Suisse.

Chez Reka, le chiffre daffaires et le nombre de jours doccupation ont augmenté respectivement denviron 20%, et de 7% par rapport à 2020. «En Suisse, nous avons continué à profiter de leffet corona et avons eu une très bonne saison dété, avec un taux doccupation élevé», déclare Roger Seifritz, directeur de Reka, cité dans le communiqué. Les auberges de jeunesse, en revanche, ont dû attendre l’automne pour revenir à leur niveau d’avant la pandémie. En avril et en mai derniers, de nombreux groupes et écoles n’étaient pas encore autorisés à voyager librement, ce qui a retardé la reprise.

Les campings TCS ont bien résisté au mauvais temps

Malgré un été pluvieux, les 24 campings TCS avaient enregistré plus d’un million de nuitées, à fin octobre. Soit une augmentation de 30% par rapport à 2020 et de 60% par rapport à 2019. Et ce, malgré les inondations qui ont entraîné la fermeture de certains campings. Les plus fortes augmentations de nuitées ont été enregistrées au Tessin (+60%) et en Valais (+70%). Comme les années précédentes, les hébergements dits de glamping (contraction de «camping» et «glamour», en d’autres termes le camping haut de gamme) ont connu une grande popularité, confirme le TCS.

Les cinq membres de Parahôtellerie Suisse s’attendent à ce que l’embellie se poursuive durant la saison d’hiver à venir. Les auberges de jeunesse enregistrent déjà une augmentation de 39,1% des réservations par rapport à lannée précédente, pour la période allant de début novembre à fin avril. Et Reka note une hausse de 33% du nombre de jours doccupation pour lhiver. Mais c’est chez Interhome que l’embellie est la plus notable: +67% par rapport à lannée passée.

(comm/egr)

Votre opinion

0 commentaires