Afrique: Mali: un Casque bleu tué, 5 blessés dans 2 attaques
Actualisé

AfriqueMali: un Casque bleu tué, 5 blessés dans 2 attaques

Les Casques bleus ont été la cible de deux attaques meurtrières dimanche, l'une dans le nord-est du Mali et l'autre dans le centre.

Image d'archive

Image d'archive

AFP

Un Casque bleu a été tué et cinq autres blessés dimanche dans deux attaques contre la Minusma, la force de l'ONU au Mali en guerre, a indiqué cette dernière.

Les Casques bleus effectuaient une patrouille de sécurisation dimanche matin près d'Aguelhok, dans le nord-est, quand un engin a explosé au passage de leur véhicule, faisant un mort et quatre blessés, a rapporté la Minusma sur Facebook.

Les Casques bleus ont également été attaqués dimanche matin dans les environs de Bandiagara (centre) par des éléments d'un groupe armé non-identifié et ont riposté, a ajouté la Minusma. Un Casque bleu a alors été grièvement blessé et évacué par hélicoptère, a-t-elle dit.

C'est à Aguelhok déjà qu'une attaque djihadiste, avait coûté la vie à onze soldats tchadiens de la Minusma en janvier. L'assaut avait été revendiqué par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, principale alliance djihadiste, du Sahel liée à Al-Qaïda. La Minusma, établie en 2013, chiffre ses pertes humaines à plus de 200 sur son site internet.

Le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, «condamne fermement la recrudescence de ce genre d'attaques ces derniers temps, notamment au centre», a dit la mission de l'ONU.

IBK qualifie «d'élucubrations» les spéculations sur un putsch

Le Mali, «plus que jamais, a besoin de solidarité, a besoin de se resserrer, n'a pas besoin d'élucubrations des nostalgiques du putsch», a dit le président malien samedi devant des responsables politiques. «Aucun putsch militaire ne prévaudra au Mali, qu'on se le dise. Et je crois que cela n'est pas du tout à l'ordre du jour et ne saurait nous inquiéter», a-t-il dit selon l'enregistrement de ses propos diffusé par la présidence.

(AFP)

Votre opinion