Football: Manchester City prend le large, Liverpool rechute
Publié

FootballManchester City prend le large, Liverpool rechute

City a repris trois points d’avance en tête de la Premier League en gagnant à Burnley (2-0). Leicester a lui regagné sa place sur le podium, en battant Fulham (2-0), devant Liverpool, encore défait à Anfield.

Joao Cancelo et Manchester City s’envolent au sommet de la Premier League.

Joao Cancelo et Manchester City s’envolent au sommet de la Premier League.

Getty Images

Contre un de ses souffre-douleurs favoris, Burnley, Manchester City a remporté mercredi (2-0) sa 13e victoire de suite, toutes compétitions confondues. Un record pour le club. Avec 47 points, les hommes de Pep Guardiola remettent de la distance avec leur dauphin United et comptent un match en moins.

Battre Burnley, qu’ils ont dominé 12 fois sur les 13 dernières confrontations, pour un nul, en inscrivant au moins trois buts à 8 reprises, n’est pas un exploit. Mais cela fait désormais six matches que City n’a plus encaissé de but et si Ederson est encore loin du record absolu de 14 «clean sheet» successives d’Edwin van der Sar en 2008/2009 avec les Red Devils, sa solidité défensive continue d’impressionner.

Devant, le réalisme a été au rendez-vous, Gabriel Jesus ouvrant la marque dès la 3e minute, en reprenant de la tête un tir de Raheem Sterling repoussé des poings par Nick Pope (1-0). Sterling a doublé la mise (2-0, 38e) à la réception d’un centre tendu à ras de terre d’Ilkay Gündogan excellent depuis plusieurs matches au point de faire oublier l’absence de Kevin de Bruyne, blessé. S’ils continuent sur cette lancée, le sommet à Liverpool pourrait avoir déjà des airs de passation de pouvoir.

Leicester chasse Liverpool du podium

Leicester n’a pas laissé filer sa chance de remonter sur le podium, en allant gagner chez le relégable, Fulham (2-0). Avec 42 points, les Foxes en comptent deux de plus que Liverpool (4e). Toujours privé de son buteur Jamie Vardy, qui se remet d’une petite intervention chirurgicale, Leicester a pu compter sur son remplaçant en pointe, Kelechi Iheanacho, auteur de l’ouverture du score de la tête (1-0, 17e).

Le deuxième but est venu juste avant la pause sur un contre emmené par James Maddison qui a eu la lucidité de servir James Justin, accouru de son poste de latéral gauche pour dribbler le gardien et marquer (2-0, 44e). Un but symbole de la puissance offensive des champions d’Angleterre 2016 qui ont bien rebondi après leur nul à Everton (1-1) et leur défaite à domicile contre Leeds (1-3). La lutte pour les places sur le podium s’annonce très serrée alors que se profile un Leicester-Liverpool capital dans dix jours.

La loi des séries

Battu pour la première fois à domicile en championnat après 68 matches sans défaite, par Burnley il y a deux semaines, les Reds ont cédé pour la deuxième fois consécutive, à nouveau contre un mal classé: Brighton (1-0). Une défaite qui les fait rétrograder à la 4e place et les place à portée de West Ham (5e avec 38 points), vainqueur dans le même temps à Aston Villa (3-1).

On pensait pourtant le champion en titre relancé après ses victoires autoritaires à Tottenham et West Ham, 3-1 à chaque fois, et on salivait à l’idée de la visite de Manchester City dimanche à Anfield. Un match qui devient encore plus critique pour Liverpool qui a déjà sept points de retard sur City, bien qu’il ait disputé un match en plus. Une défaite dimanche sonnerait quasiment le glas de ses espoirs de conserver le trophée qu’il venait de reconquérir après 30 ans d’attente.

On savait que Brighton valait mieux que sa 17e place avant le match, puisque les Seagulls restaient sur 3 rencontres sans défaite et sans prendre de but en championnat, dont une victoire contre Tottenham le week-end dernier (1-0). On savait aussi les Reds en difficulté contre les petits: en sept matches contre les six dernières équipes du classement cette saison, Liverpool n’a pris que sept points.

Face à une attaque privée de Sadio Mané et encore sur courant alternatif, ils ont encore été très solides, ne concédant qu’un tir cadré. Liverpool a aussi joué un peu de malchance sur le but, la frappe dévissée de Steven Alzate rebondissant sur Leandro Trossard juste à côté de lui avant de finir au fond (0-1, 56e). La réussite semble décidément fuir les Reds.

(AFP)

Votre opinion