Football – Manchester City freiné, United arrache la 4e place
Actualisé

FootballManchester City freiné, United arrache la 4e place

Face à Southampton (1-1), les Cityzens ont mis fin à une série de 12 victoires de suite en championnat. Leurs voisins se hissent provisoirement à la 4e place grâce à une victoire in extremis contre West Ham (1-0).

Le Manchester City de Kevin De Bruyne (au centre) n’est pas parvenu à prendre le meilleur sur Southampton.

Le Manchester City de Kevin De Bruyne (au centre) n’est pas parvenu à prendre le meilleur sur Southampton.

AFP

Le 13e match aura porté malheur à Manchester City, accroché par un vaillant Southampton (1-1) après 12 succès de rang en championnat. Pas de quoi trop chagriner les hommes de Pep Guardiola, encore forts de 12 points d'avance sur Liverpool qui se rend dimanche à Crystal Palace. Mais les Reds, qui ont à l'heure actuelle deux matches en moins, pourraient potentiellement revenir à 6 points.

C'est surtout à l'allumage que les Cityzens ont eu du retard, les Saints profitant d'une belle combinaison vers l'avant et surtout d'un superbe enchaînement contrôle du gauche/frappe extérieur du droit de Kyle Walker-Peters pour ouvrir le score (1-0, 7e).

À partir de la 25e minute, le match a pris les allures d'une attaque-défense assez classique quand City est sur le terrain, mais il a tout de même fallu attendre la 65e minute et une tête d'Aymeric Laporte pour égaliser (1-1).

Trop maladroits, avec 4 tirs cadrés seulement sur 20 tentatives, les Mancuniens verront sans doute dans ce nul un avertissement sans frais et une invitation à ne pas se relâcher trop vite en championnat.

Manchester United n’abdique jamais

Les joueurs de Manchester United exultent après le but tardif de Marcus Rashford.

Les joueurs de Manchester United exultent après le but tardif de Marcus Rashford.

AFP

Réputé pour renverser in extremis les situations les plus compromises lorsqu'il était entraîné par Alex Ferguson, Manchester United s'est offert une petite bouffée de nostalgie avec cette victoire sur le fil.

On jouait déjà la 3e minute du temps additionnel quand une dernière offensive menée par les trois remplaçants du jour a fait basculer un match indécis et crispant. Trouvé par Cristiano Ronaldo dans le sens du jeu, Anthony Martial a lancé à la limite du hors-jeu Edinson Cavani, dont le centre au cordeau a été poussé au fond par Rashford pour faire chavirer Old Trafford (1-0, 90e+3).

Avec 38 points, United bondit à la 4e place, devant son visiteur du jour. Dimanche, Tottenham (6e avec 36 points), en déplacement à Chelsea, ou Arsenal (7e avec 35 unités) et qui reçoit la lanterne rouge Burnley, pourrait la lui reprendre.

Ce coup de théâtre final est venu récompenser un match où Manchester United a progressivement fait monter la pression, même s'il a longtemps craint que le but ne se refuse à lui. La première période avait été intense, mais peu spectaculaire et pauvre en occasion, la première période ne voyant aucune frappe cadrée. Les Hammers ont fait preuve d'une grande solidité défensive, au détriment de sa puissance en contre.

Il a fallu attendre la 50e minute pour voir Alphonse Areola effectuer une très belle parade sur un tir de Fred qui partait dans la lucarne. Quelques minutes plus tard, une tête trop décroisée de Raphaël Varane sur corner a encore fait parcourir quelques frissons (59e). À la 87e, le Tchèque Vladimir Soucek, sur une action presque copie conforme de celle de Varane, a bien failli doucher Old Trafford. Mais United est reparti à l'assaut et Ronaldo, puis Martial, en pivot, ont encore cru rater le coche avant la délivrance finale. De quoi aussi récompenser l'audace de Ralf Rangnick qui avait sorti un milieu axial, Fred, pour faire entrer Cavani et forcer la décision.

Avec Burnley, Southampton, Leeds et Watford comme prochains adversaires, tous dans la seconde moitié de tableau, après la trêve internationale, Manchester aura une chance de s'arrimer plus solidement au bon wagon d'ici fin février.

Newcastle bouge encore

L'après-midi de samedi a aussi été marquée par la victoire de Newcastle à Leeds (1-0), sa deuxième seulement cette saison. Ces trois points relancent totalement la course au maintien. Le but de Jonjo Shelvey, à la 75e minute, laisse les Magpies dans la zone rouge (18e avec 15 points). Mais avec la victoire 3-0 de Norwich (17e, 16 points) à Watford (18e, 14 points), vendredi, tout semble possible. Même pour Burnley, dernier avec 11 unités, mais qui compte 3 à 5 matches de moins que ses rivaux.

Même Everton (16e, 19 points), battu chez lui contre Aston Villa (0-1), semble loin d'être tiré d'affaires. Le match a été marqué par un nouvel incident déplorable: une bouteille de plastique, jetée des tribunes, après l'ouverture du score des Villans et qui a touché Lucas Digne, transféré récemment d'Everton à Villa et passeur décisif sur le but, ainsi que son coéquipier Matty Cash.

Les deux joueurs se sont rapidement relevés et le match a repris. Peu après la rencontre, Everton a annoncé l'arrestation d'un supporter identifié par les agents de sécurité et les caméras de télésurveillance, qui pourrait être l'auteur du jet.

(AFP)

Votre opinion