Actualisé 30.05.2012 à 17:47

Afrique du SudMandela fête le centenaire du Congrès National Africain

L'ancien président sud-africain a fêté mercredi dans son village natal le centenaire de l'ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.

La délégation a présenté à Mandela une réplique de la torche allumée lors des célébrations du 100e anniversaire de l'ANC.

Une délégation conduite par la présidente de l'ANC, Baleka Mbete, s'est rendue dans la résidence que possède l'ancien dirigeant sud-africain, symbole de la lutte contre le régime de l'apartheid, à Qunu, son village natal, situé dans l'est de l'Afrique du Sud.

La délégation lui a présenté une réplique de la torche allumée lors des célébrations du 100e anniversaire de l'ANC plus tôt cette année. Entouré de son épouse et de ses petits-enfants, Nelson Mandela, assis sur un fauteuil, s'est exprimé brièvement, disant à Baleka Mbete qu'il était content de la voir.

Premières images depuis 0ctobre 2011

Une télévision sud-africaine a diffusé à cette occasion les premières images depuis octobre de Nelson Mandela, 93 ans. La chaîne d’information e-news a montré des images d’une délégation menée par la coordinatrice nationale du parti, Baleka Mbete, venue présenter au héros de la lutte anti-apartheid la flamme du centenaire à sa résidence de Qunu (sud).

Nelson Mandela, entouré de ses petits enfants et de son épouse Graça Machel, avait l’air en bonne santé, quoiqu’un peu figé. Ces images sont les premières de Nelson Mandela depuis le recensement de la population le 7 octobre 2011.

La dernière apparition en public du vieil homme --qui fêtera ses 94 ans le 18 juillet-- remonte à la finale de la Coupe du monde de football, en juillet 2010. "Il était content, et semblait en bonne santé. Il a posé des tas de questions", a indiqué à l’AFP le porte-parole de l’ANC Keith Khoza.

Retiré depuis 2004

Lauréat du prix Nobel de la paix, Nelson Mandela a 93 ans. Président de 1994 à 1999 après avoir passé 27 ans dans les geôles du régime raciste de l’apartheid, il s’est retiré de la vie politique en 2004. De plus en plus fragile, il se fait désormais très rare et les rumeurs sur sa santé sont récurrentes.

Le premier président noir de l'Afrique du Sud a été brièvement hospitalisé pour des douleurs abdominales en février avant de rentrer chez lui après des examens approfondis qui n’ont rien décelé de grave.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!