Publié

AutricheManif à Vienne contre l'extrême droite

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté jeudi soir à Vienne contre la coalition entre droite et extrême droite au pouvoir.

La figure du ministre de l'Intérieur, Herbert Kickl, inspirait la plupart des slogans de la manif à Vienne.

La figure du ministre de l'Intérieur, Herbert Kickl, inspirait la plupart des slogans de la manif à Vienne.

DR/twitter

Les manifestants veulent faire de ce rassemblement de protestation devant la Chancellerie un rendez-vous hebdomadaire pour ressusciter les «manifestations du jeudi» de l'année 2000 contre le premier gouvernement de coalition entre les conservateurs (ÖVP) et l'extrême droite (FPÖ), qui avait alors suscité une vague d'indignation. Ils dénoncent la baisse des dépenses sociales et la «banalisation» de la xénophobie, a constaté une journaliste de l'AFP.

Selon les organisateurs de la mobilisation, 20'000 personnes ont pris part au rassemblement. Le mot d'ordre de «résistance» a été lancé à plusieurs reprises. La police n'a pas communiqué d'estimations.

Contrôle de la presse

La figure du ministre de l'Intérieur, Herbert Kickl, idéologue du FPÖ à l'action controversée depuis son entrée au gouvernement, concentrait les critiques des participants et inspirait la plupart des slogans. Le ministre de 49 ans, qui opère un durcissement de la politique d'asile et d'immigration du pays, a fait l'objet de nombreuses polémiques ces derniers mois.

Fin septembre, il a été accusé de vouloir contrôler la presse après la diffusion d'instructions visant à limiter la coopération de la police avec des médias jugés «critiques». En début de semaine, il a de nouveau mis la presse en émoi en publiant les échanges de correspondances entre son administration et un journaliste d'investigation, sans le consentement de celui-ci.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!