Coupe du monde: manifestation à Zurich pour les droits des LGBT+

Publié

Qatar 2022Manifestation à Zurich pour les droits humains des LGBT+ au Qatar

Quatre associations suisses et internationales se sont réunies devant le musée de la FIFA à Zurich. Elles dénoncent l’inaction de la FIFA pour les droits des personnes LGBT+.

Pour «attirer l’attention sur la situation désastreuse des droits humains des personnes LGBT+ au Qatar et sur la responsabilité de la FIFA», quatre organisations internationales et suisses – All Out, Pink Cross, Transgender Network Switzerland (TGNS) et l’Organisation suisse des lesbiennes (LOS) – ont organisé ce mardi une action publique devant le musée de la FIFA à Zurich. Son slogan: «FIFA: Kick away the hate! Score a goal for love and equality at the 2022 World Cup in Qatar!» (ndlr: «FIFA: Chassez la haine! Marquez un but pour l’amour et l’égalité lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar!»)

S’appuyant sur un rapport (en anglais) de Human Rights Watch, les associations rappellent que «les personnes LGBT+ au Qatar continuent à être exposées à la persécution et à la discrimination venant de l’État». Elles déplorent le fait que la FIFA se contente de «garanties par les autorités qataries selon lesquelles les personnes s’identifiant comme LGBTIQ+ ne subiront aucune discrimination dans le cadre de la Coupe du monde 2022».

L’exemple d’un ambassadeur du Mondial de football 2022 au Qatar ayant qualifié dans une interview diffusée mardi sur la chaîne publique allemande ZDF l’homosexualité de «dommage mental» est à leurs yeux la preuve que «ces garanties sont vides de sens».

Pour Sigmond Richli, chargé des relations avec les médias chez TGNS, «la FIFA n’a pas seulement une responsabilité envers les personnes qui assistent à la Coupe du monde, mais aussi envers toutes les personnes LGBT+ qui vivent au Qatar. Nous attendons qu’elle use de son influence auprès des dirigeants qataris et qu’elle s’engage pour une dépénalisation des personnes LGBT+ au Qatar. Il n’est pas trop tard pour cela!» Une position qui serait des plus légitimes puisque la FIFA dispose d’une «Human Rights Policy» selon laquelle elle s’engage au niveau international pour le respect et la promotion des droits humains, rappelle-t-il.

«Les vies des personnes LGBT+ au Qatar sont en danger et la FIFA reste inactive. C’est pourquoi nous devons agir en tant que société civile et fans de football. Avec cette action, nous encourageons les équipes nationales de football, les footballeurs et les sponsors à montrer leur soutien et à s’engager pour les droits des personnes LGBT+ au Qatar», conclut Justin Lessner, directeur de campagne chez All Out.

(comm/aze)

Ton opinion

14 commentaires