Berne: Manifestation anti-Erdogan sur la Place fédérale

Actualisé

BerneManifestation anti-Erdogan sur la Place fédérale

À l'appel d'associations kurdes et de partis politiques, des milliers de personnes ont manifesté samedi contre le président turc.

Des milliers de personnes ont manifesté contre le président turc Recep Tayyip Erdogan samedi après-midi sur la Place fédérale à Berne. Elles demandaient la liberté, l'Etat de droit et plus de démocratie en Turquie.

Réduction des libertés

Des associations kurdes, le PS et les Verts notamment ont appelé à la manifestation. Ils sont soutenus par une trentaine d'organisations dont l'Union syndicale suisse, Terre des Hommes Suisse ou le groupe pour une Suisse sans armée.

Depuis le putsch raté en Turquie, la démocratie et l'Etat de droit sont mis à mal. La guerre et la violence règnent à nouveau dans le pays, en particulier dans la région kurde, écrivent les organisateurs sur un flyer.

Participants solidaires

Des milliers de personnes qui critiquent le chef de l'Etat Recep Tayyip Erdogan et son parti risquent de perdre leur travail, voire leur liberté. La Turquie est au seuil du régime autocratique, estiment les organisateurs. Les participants se sont montrés solidaires envers les personnes poursuivies et les prisonniers en Turquie.

La consule générale de Suisse convoquée

À la suite de la manifestation, la remplaçante de l'ambassadeur de Suisse en Turquie a été convoquée à Ankara.

Contacté par l'ats, le DFAE a fait savoir que Nathalie Marti, consule générale de Suisse à Istanbul, s'est rendue au ministère des affaires étrangères, l'ambassadeur n'étant pas présent dans la capitale turque.

A l'origine de la convocation, une banderole brandie par des manifestants à Berne, sur laquelle on peut voir M. Erdogan visé par un pistolet, avec pour slogan «Kill Erdogan with his own weapons». D'après une journaliste de l'ats sur place, ce sont des autonomistes de gauche - au nombre de 150 environ - qui ont rejoint le rassemblement avec cette banderole.

Le représentant du ministère des affaires étrangères a exprimé les protestations officielles des autorités turques. Il a en outre exigé une enquête de la part de la Suisse afin que les responsables rendent des comptes.

Dans un courriel, le porte-parole du DFAE Stefan von Below précise que les autorités compétentes examineront si les organisateurs du rassemblement ont respecté les conditions de l'autorisation de manifester, et si d'autres actes répréhensibles ont été commis.

(ats)

Ton opinion