Publié

FranceManifestation contre les violences sexuelles

Des centaines de personnes ont défilé dimanche dans plusieurs villes françaises contre le harcèlement et les violences contre les femmes.

Des centaines de personnes se sont réunies dimanche à Paris et dans plusieurs grandes villes de France pour dénoncer le harcèlement, les agressions et les violences sexuelles. La mobilisation s'inscrit dans le sillage des témoignages publiés sur les réseaux sociaux.

«Justice pour les femmes», «Ensemble, brisons le silence», ou «Harcelée c'est non», pouvait-on lire sur les pancartes des participants, principalement des femmes. Ces rassemblements répondaient à un appel lancé notamment sur Facebook par Carol Galand, journaliste au magazine de «voyage utile» QOA.

La démarche a pour but de «montrer à ceux qui ne sont pas sur Facebook» ou d'autres réseaux sociaux «l'ampleur de ce phénomène injustement minimisé», qui fait «des milliers» de victimes. «Il faut qu'on grignote peu à peu notre droit à exister dans l'espace public», a-t-elle déclaré à Reuters TV lors du rassemblement organisé place de la République à Paris.

#metoo

Après les accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles portées par des actrices contre le magnat d'Hollywood Harvey Weinstein, de nombreuses femmes ont révélé sur les réseaux sociaux, les violences sexistes qu'elles subissaient dans leur vie privée ou sur leur lieu de travail. Des déclarations accompagnées notamment des mots d'ordre #metoo (moi aussi) et #balancetonporc.

Selon Carol Galand, «aujourd'hui, oui, les femmes, parce qu'elles sont ensemble (...) se sentent prêtes à témoigner, se sentent prêtes à se mobiliser ensemble autour de cette question-là.»

Le gouvernement a lancé mi-octobre une consultation citoyenne dans la perspective d'un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles qui sera présenté l'an prochain.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!