France: Manifestation de maires contre l'ours
Publié

FranceManifestation de maires contre l'ours

Une centaine d'édiles français ont manifesté mardi contre la présence de plantigrades dans les Pyrénées centrales.

Ours dans les Pyrénées. Image d'illustration.

Ours dans les Pyrénées. Image d'illustration.

iStock

Une centaine de maires ont manifesté mardi dans le sud-ouest de la France pour exiger le «retrait de l'ours» des Pyrénées centrales. Les tensions sont vives dans la région après la multiplication des attaques de brebis attribuées au plantigrade.

«C'est un cri vers l'Etat, entendez-nous à Paris!», a lancé le président de la chambre d'agriculture de l'Ariège. «Il n'y a plus de place pour l'ours», a renchéri le président du conseil départemental, faisant état de ses craintes qu'un «promeneur se fasse croquer ou qu'un ours prenne une balle».

La population d'ours dans le massif pyrénéen est estimée actuellement à une cinquantaine de spécimens, essentiellement dans les montagnes ariégeoises. Selon le dernier bilan, le nombre de dossiers «de dommages d'ours» réalisés par l'office national français de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) entre le 1er janvier et le 31 juillet est passé, sur une période identique, de 167 en 2018 à 214 cette année. En 2015, il n'y avait eu que 53 dossiers ouverts.

Les dommages concernent essentiellement les ovins (136 en 2015, 259 en 2017 et 638 cette année). Il s'agit en grande partie de dérochements, c'est-à-dire de chutes mortelles de brebis. Ces chiffres sont contestés par une association, Férus, selon laquelle «toute déclaration n'est pas un dégât d'ours».

(ats)

Votre opinion