11.04.2014 à 11:30

ZurichManifestation devant l'assemblée générale de Tamedia

Environ 80 personnes ont manifesté vendredi matin devant l'assemblée générale du groupe de presse Tamedia, à Zurich.

1 / 6
Les manifestants venus de toute la Suisse sont venus devant l'entrée du groupe Tamedia où les actionnaires étaient en assemblée générale.  Les employés demandent l'arrêt des programmes d'économies et des licenciements du groupe de presse. (11 avril 2014)

Les manifestants venus de toute la Suisse sont venus devant l'entrée du groupe Tamedia où les actionnaires étaient en assemblée générale. Les employés demandent l'arrêt des programmes d'économies et des licenciements du groupe de presse. (11 avril 2014)

Keystone
Manifestation devant l'assemblée générale du groupe Tamedia.

Manifestation devant l'assemblée générale du groupe Tamedia.

Keystone
Manifestation devant l'assemblée générale du groupe Tamedia.

Manifestation devant l'assemblée générale du groupe Tamedia.

Keystone

Les manifestants ont exigé l'arrêt des programmes d'économies et des licenciements du groupe de presse Tamedia.

Pendant la manifestation, organisée par syndicom, les employés de Tamedia présents ont invité les actionnaires du groupe de presse à renoncer à leurs dividendes pour les investir dans l'entreprise, a constaté sur place une journaliste de l'ats. Les mesures d'économies annoncées par la direction seraient ainsi superflues, selon le syndicat.

Dans un communiqué, syndicom constate que Tamedia a l'intention de procéder à des économies pour un montant de 62 millions de francs ces trois prochaines années. Il y a un an, le programme ne prévoyait que 34 millions de francs d'économies. Depuis le début de l'année, le groupe zurichois a déjà annoncé la suppression d'environ 50 emplois à plein temps, selon le syndicat.

42,4 millons aux actionnaires

Syndicom critique aussi la façon dont les bénéfices de Tamedia sont redistribués: 42,4 millions de francs sont versés aux actionnaires, dont 32 millions à la famille Coninx-Supino, et 9 millions aux membres de la direction et du conseil d'administration. Les 3300 employés du groupe ne recevront que 5 millions à titre de participation au bénéfice.

En réinvestissant dans l'entreprise, des mesures d'économies pourraient être évitées. La qualité de l'information et la diversité de la presse seraient ainsi assurées en préservant des places de travail, souligne syndicom.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!