Russes: Manifestations à Moscou contre la réforme des retraites
Actualisé

RussesManifestations à Moscou contre la réforme des retraites

Le relèvement de l'âge de la retraite annoncé par Poutine suscite la colère des Russes. Plusieurs milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour protester.

A Moscou, ils étaient entre 6000 et 9000 à s'être rassemblés à l'appel notamment du Parti communiste.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes de Russie. Ils s'opposent au projet de réforme des retraites qui prévoit notamment de repousser l'âge légal de départ à la retraite.

A Moscou, ils étaient entre 6000 et 9000 à s'être rassemblés à bonne distance du Kremlin à l'appel notamment du Parti communiste (KPRF). «Nous organisons aujourd'hui une manifestation dans toute la Russie contre cette réforme cannibale», a déclaré à la tribune le dirigeant communiste Guennadi Ziouganov, qui a proposé, plutôt que de repousser l'âge légal de départ à la retraite, de taxer les oligarques pour financer le système.

Un autre rassemblement moscovite, organisé par le parti Russie juste, a réuni quelque 1500 manifestants, selon la police. Des manifestations similaires ont été signalées dans d'autres villes de Russie, dont Novossibirsk, en Sibérie, et Vladivostok, dans l'Extrême Orient.

Large rejet de la société russe

Dans un discours retransmis mercredi dernier à la télévision, le président Vladimir Poutine s'est personnellement investi dans la réforme des retraites, qu'il a présentée comme une nécessité financière.

Mais il a aussi assoupli le projet présenté en juin par le gouvernement, proposant notamment de fixer à 60 ans l'âge légal de départ à la retraite des femmes, contre 63 ans dans la version gouvernementale. A l'heure actuelle, les femmes peuvent actuellement faire valoir leurs droits à la retraite à 55 ans.

Poutine a confirmé en revanche la proposition gouvernementale pour les hommes, avec un relèvement de 60 à 65 ans de l'âge légal. Le projet du gouvernement s'oppose à un large rejet de la société russe: d'après les instituts de sondage, 90% des Russes y sont hostiles.

(ats)

Votre opinion