Publié

«L'innocence des musulmans»Manifestations de colère dans le monde arabo-musulman

Des manifestations ont visé jeudi des missions diplomatiques américaines dans le monde arabo-musulman en raison de la tension provoquée par le film «L'innocence des musulmans». L'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran, a également été visée.

1 / 56
Une nouvelle manifestation a eu lieu lundi dans le nord à majorité musulmane du Nigeria pour dénoncer le film islamophobe produit aux Etats-Unis. ( Lundi 24 septembre 2012)

Une nouvelle manifestation a eu lieu lundi dans le nord à majorité musulmane du Nigeria pour dénoncer le film islamophobe produit aux Etats-Unis. ( Lundi 24 septembre 2012)

AFP
AFP
AFP

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Téhéran près du bâtiment suisse à l'appel d'une association étudiante islamique radicale pour protester contre le film réalisé aux Etats-Unis, avant de se disperser vers midi, a indiqué jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Plus de 200 policiers anti-émeute et pompiers ont empêché les manifestants de s'approcher de la chancellerie dont le personnel a été évacué par précaution.

Les protestataires, brandissant des corans et des photographies du Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, criaient «Mort à l'Amérique» et «Mort à Israël». L'ambassade helvétique n'a subi aucune déprédation.

Ambassade prise d'assaut à Sanaa

Au Yémen en revanche, plusieurs centaines de jeunes manifestants ont pris d'assaut l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa. Les gardes de la mission ont tiré en l'air pour repousser les assaillants, qui ont enflammé des pneus à l'extérieur de l'enceinte et escaladé les grilles de l'entrée principale.

L'attaque a fait quatre morts et 34 blessés, selon des sources médicales. Le personnel de la mission est sain et sauf, a dit un porte-parole de l'ambassade. L'assaut a été condamné par le président Abd Rabbou Mansour Hadi, qui a mis sur pied une commission d'enquête.

Au Caire, des heurts sporadiques se sont poursuivis toute la journée aux abords de l'ambassade des Etats-Unis entre manifestants jetant des pierres et police anti-émeute tirant des gaz lacrymogène. D'après le ministère de la Santé, plus de 200 personnes ont été blessées.

En déplacement à Bruxelles, le président égyptien Mohamed Morsi a apporté son soutien aux manifestations pacifiques contre le film tout en condamnant sans réserve les attaques violentes.

Manifestations en Irak

En Irak, des milliers de personnes ont manifesté à l'appel du leader chiite Moqtada Sadr, dans plusieurs villes, notamment à Bagdad, à Najaf et Kirkouk. Moqtada Sadr veut que Bagdad interdise l'accès au territoire irakien à tout citoyen américain.

Quelque 200 personnes ont également défilé dans les villes libanaises de Tripoli (nord) et Sidon (sud), certains brûlant le drapeau américain. Dans l'enclave de Gaza, des centaines de Palestiniens ont manifesté pour la deuxième journée consécutive contre les Etats-Unis. Le Hamas réclame des «excuses» de Washington.

En Afghanistan, les autorités ont fermé indéfiniment le site de partage vidéo YouTube, où étaient visibles des extraits de «L'innocence des musulmans», brûlot amateur où le prophète Mahomet est présenté comme un homme à femmes, un homosexuel et un pédophile. L'accès au site avait déjà été brièvement suspendu mercredi.

Quelque 500 manifestants se sont aussi rassemblés près de l'ambassade américaine à Koweït, arborant le drapeau noir d'Al- Qaïda. Le royaume ultraconservateur d'Arabie saoudite a lui condamné le film produit «par un groupe irresponsable», mais aussi «les réactions violentes dans plusieurs pays visant des intérêts américains».

Colis suspect à Berlin

A Dacca, au Bangladesh, un millier d'islamistes ont tenté de marcher sur l'ambassade des Etats-Unis, mais les forces de l'ordre les ont empêchés d'atteindre leur objectif, selon la police et des témoins. Aucun incident n'a été signalé.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dénoncé jeudi le caractère «écoeurant» et répréhensible du film. «Le gouvernement des Etats-Unis n'a strictement rien à voir avec cette vidéo. Nous en rejetons absolument le contenu et le message», a-t-elle dit.

Des rassemblements de protestation contre le film «Innocence of Muslims» avaient déjà eu lieu mercredi à travers le monde arabe. De nouvelles manifestations sont attendues vendredi à l'occasion des prières hebdomadaires.

(ats/afp)

Votre opinion