Espagne: Manifs à Barcelone: huit jeunes placés en détention
Publié

EspagneManifs à Barcelone: huit jeunes placés en détention

Une Française, une Espagnole et six Italiens ont été incarcérés, après les échauffourées de samedi, dans la capitale catalane, annoncent les autorités.

Huit personnes ont été placées en détention provisoire après les manifs de samedi, à Barcelone. Elles sont accusées de tentative d’homicide et d’appartenance à une organisation criminelle.

Huit personnes ont été placées en détention provisoire après les manifs de samedi, à Barcelone. Elles sont accusées de tentative d’homicide et d’appartenance à une organisation criminelle.

AFP

Six Italiens, une Française et une Espagnole ont été placés en détention provisoire, à Barcelone, ont indiqué mercredi, les autorités judiciaires. Ces arrestations font suite à la violente manifestation contre l’incarcération d’un rappeur, samedi, dans la capitale catalane, où un fourgon de police avait été incendié.

«Le magistrat a décidé de placer en détention provisoire et sans possibilité de verser une caution (…) cinq jeunes de nationalité italienne, une Italienne, une Française et une Espagnole», ont-elles annoncé dans un communiqué.

Fourgon de police incendié

Ces huit personnes, arrêtées après la manifestation de samedi dans le centre de Barcelone, sont notamment accusées de tentative d’homicide et d’appartenance à une organisation criminelle. Cette démonstration a été l’une des plus violentes depuis l’incarcération, le 16 février, du rappeur catalan Pablo Hasél.

Un fourgon de police a notamment été incendié alors qu’un agent, qui a pu finalement s’en extraire, était encore à l’intérieur. Les protestataires s’en sont également pris à un hôtel, des agences bancaires et des commerces, incendiés ou mis à sac.

L’étincelle qui met le feu aux poudres

Quatorze personnes ont été arrêtées au total lors de cette nuit de violences. Depuis le début des manifestations contre l’arrestation de Pablo Hasél, 136 personnes ont été interpellées en Catalogne, région de Barcelone, selon la police régionale.

Rappeur controversé, Pablo Hasél (32 ans) a été incarcéré le 16 février pour purger une peine de neuf mois de prison pour des tweets constituant selon la justice une «apologie du terrorisme». L’affaire a été l’étincelle faisant exploser une partie de la jeunesse espagnole, touchée par un chômage massif.

(AFP)

Votre opinion