06.12.2018 à 11:45

Marc Marquez opéré, son chirurgien bluffé

Motocylisme

Comment l'Espagnol a-t-il pu remporter un nouveau titre de champion du monde de MotoGP avec une épaule en vrac? Le médecin qui l'a opéré n'en revient pas.

par
Jean-Claude Schertenleib
Le champion du monde s'est plusieurs fois disloqué l'épaule au cours de la saison dernière.

Le champion du monde s'est plusieurs fois disloqué l'épaule au cours de la saison dernière.

Keystone

Rappelez-vous de cette image: dans son tour d’honneur victorieux du GP du Japon, nouveau titre mondial MotoGP assuré, Marc Marquez tombe dans les bras de son copain Scott Redding, arrêté au bord de la piste. Et à peine arrivé à l’endroit où l’attendent ses meilleurs amis pour une mise en scène du sacre très réussie, Marquez se couche, son frère Alex ouvre la combinaison de cuir de Marc, on devine certains gestes et tout redevient normal. Le champion du monde vient, une nouvelle fois, de se disloquer son épaule gauche! Et il rit: «Cela m’est arrivé souvent à l’entraînement. Et comme Alex est toujours avec moi, il sait exactement ce qu’il doit faire...»

Un mois plus tard, lors de la finale du championnat, il tombe encore deux fois et à chaque fois, les mêmes gestes, cette fois à l’abri des caméras. Il participera encore aux premiers tests hivernaux avant de se faire opérer, ce début de semaine, par l’équipe du docteur Xavier Mir, à Barcelone. Un chirurgien qui en a déjà vu avec les pilotes de GP, mais qui ne s’imaginait pas cela: «J’ai de la peine à comprendre comment Marc a réussi à gagner le titre dans cet état. Je ne peux que m’émerveiller», a confié le praticien à nos confrères espagnols de «Marca»: «Chez Marquez, la tête de l’humérus sortait dans tous les sens; nous avons donc dû effectuer une double intervention. D’abord, une chirurgie ouverte pour intégrer une cale osseuse à l’avant puis, par arthroscopie, nous avons réparé les ligaments de derrière. Son frère Alex avait déjà subi une même double intervention. Nous ne pouvons rien garantir à 100% mais, alors que Marc dormait encore, nous avons effectué un test de stabilité; nous avons bougé son épaule dans tous les sens et cela a tenu. C’est un très bon signal, parce que l’on sait que lorsque le patient est réveillé, la musculature supporte plus d’efforts.»

Marc Marquez a été autorisé à quitter la clinique Quirón Dexeus à Barcelone pour son domicile de Cervera ce jeudi; un premier contrôle est prévu lundi prochain et, selon les résultats, le champion du monde pourra alors entamer une rééducation légère: «S’il ne se tient pas tranquille, cela ne va pas bien se passer, explique le docteur Mir. Marc est parfaitement conscient de la situation. Il a compris que ce fut une intervention sérieuse, difficile.» Reste que les pilotes sont habitués à souffrir. Mais aussi à sauter quelques étapes dans leurs processus de guérison: «On parle d’un minimum de six semaines, pour faire les choses au mieux. Je vais y aller pas après pas, sans trop risquer. Mon but, c’est d’être bien pour les premiers tests 2019, du 6 au 8 février, à Sepang, en Malaisie», confie le champion du monde.

Clin d’œil: lundi, le nouvel équipier de Marc Marquez, Jorge Lorenzo, se trouvait également en salle d’opération: son pied droit est réparé!

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!