Actualisé 03.03.2018 à 16:12

TélévisionMarcel Philippot retrouvé mort à son domicile

Sa réplique «Je l'aurai un jour, je l'aurai», reprise dans une publicité, est restée dans la mémoire des téléspectateurs.

par
lematin.ch
Marcel Philippot en 2013.

Marcel Philippot en 2013.

Claude POCOBENE / VISUAL Press Agency

La réplique «Je l'aurai un jour, je l'aurai» qui a ponctué diverses publicités pour la compagnie d'assurance Maaf lui avait conservé une certaine notoriété auprès des téléspectateurs; Marcel Philippot n'est plus. Son corps sans vie a été retrouvé à son domicile parisien, a annoncé son agent Jean-Pierre Noël sans préciser les causes du décès. Il était âgé de 64 ans.

Comédien de théâtre, de cinéma et de télévision, formé au Conservatoire de Paris, il a joué des dizaines de seconds rôles, notamment dans des comédies comme «Brèves de comptoir» (pièce et film), «Le Schpountz» ou la série télé «Kaamelott». Il a principalement tourné avec Jean-Michel Ribes, créateur de la série humoristique «Palace», diffusée sur Canal+ et France 2 à la fin des années 80, où ses répliques «Je l’aurai, un jour, je l’aurai» ou «Appelez-moi le directeur» sont devenues cultes pour toute une génération de téléspectateurs. Il les avait d’ailleurs rejouées ces dernières années dans les publicités pour la société d’assurance Maaf.

Marcel Philippot travaillait ces derniers mois sur un projet de pièce porté par le comédien et metteur en scène Arnaud Denis. «Tu étais un comédien britannique français. Fin, subtil, exigeant, redoutable et incisif. Et surtout si drôle. Même lorsque tu étais triste tu faisais rire les autres. C’était ton premier plaisir. Donner de la joie aux autres. Cette joie qui t’avait fait faux bond, quelque part dans le tourbillon incohérent de l’existence», a salué Arnaud Denis dans un message publié sur son compte Facebook suggérant que le comédien a mis fin à ses jours.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!