Ski alpin: Marco Odermatt a chaussé les skis de slalom
Actualisé

Ski alpinMarco Odermatt a chaussé les skis de slalom

Le Nidwaldien pourrait s’aligner en technique dimanche si l’écart avec Alexis Pinturault n’est pas suffisant pour remporter le classement général de la Coupe du monde.

par
Ugo Curty
La star suisse compte 31 points de retard sur son rival français pour le grand globe de cristal.

La star suisse compte 31 points de retard sur son rival français pour le grand globe de cristal.

Freshfocus

La lutte à distance entre Marco Odermatt et Alexis Pinturault promet de faire des étincelles durant ces finales de la Coupe du monde à Lenzerheide. Grâce à sa victoire lors du géant de Kranjska Gora le week-end dernier, le Suisse est revenu à 31 points de son rival français. Il faudra peut-être même attendre jusqu’à la 36e et dernière course de la saison pour connaître le vainqueur du grand globe de cristal.

Plus rapide en vitesse, le Nidwaldien de 23 ans aura une première cartouche en super-G jeudi. Mais il n’a pas pu marquer de précieux points en descente mercredi. Samedi, «Odi» et «Pintu» doivent faire jeu égal. Le champion tricolore aura pourtant un dernier atout avec le slalom prévu dimanche en clôture des festivités.

Plus apparu en slalom depuis trois ans

Si l’écart n’est pas suffisant pour Marco Odermatt, c’est-à-dire s’il compte moins de 100 points d’avance, il s’élancera lui aussi entre les piquets serrés. Une discipline où sa dernière apparition en compétition remonte aux championnats de Suisse 2018. Le joyau avait alors pris une anonyme 21e place à Meiringen.

«Odi» a fait «fuiter» une photo de ses skis de slalom mardi.

«Odi» a fait «fuiter» une photo de ses skis de slalom mardi.

Instagram/@marcoodermatt

Le Nidwaldien avait affronté Alexis Pinturault lors du combiné de Bansko en 2019. Le Suisse avait concédé 1’’65 sur son rival en slalom, alors que la manche ne durait que 46 secondes.

Mardi, Marco Odermatt a fait monter la sauce en postant une photo de ses skis de slalom sur une «story». Le joyau a-t-il profité de l’annulation de l’entraînement de la descente pour s’entraîner dans sa discipline faible? La question a fait doucement rire Matteo Joris, entraîneur en chef des techniciens: «Il a bien mis ses lattes de slalom mais ce n’était que pour faire du ski libre. S’il a publié la photo sur les réseaux, c’était sûrement pour éveiller l’intérêt, provoquer un peu (rires).»

«Si besoin dimanche, Marco Odermatt pourra faire mieux que limiter la casse en slalom»

Matteo Joris, entraîneur en chef des slalomeurs suisses

Mais que vaut Odermatt en slalom? «Il y a deux ans, avant les finales en Andorre, Marco s’était entraîné avec nous, reprend Matteo Joris. Il avait été tellement rapide, qu’on avait hésité à l’aligner.» Info ou intox? Impossible à vérifier de l’extérieur mais le Nidwaldien n’avait pas pris le départ dans cet exercice à Soldeu.

«Si besoin dimanche, il pourra faire mieux que limiter la casse en slalom, s’enthousiasme même le coach transalpin. Sur la piste de Lenzerheide, il évolue au même niveau que les spécialistes lorsque la pente s’adoucit, soit environ 60% du parcours.»

À l’entraînement vendredi?

L’Italien est bien sûr prêt à accueillir le skieur polyvalent dans son équipe cette semaine. «Marco s’entraînera peut-être avec nous vendredi (ndlr: journée dédiée au Team Event)». Peut-être? «Il doit encore décider s’il fait une journée dentraînement en géant». Car «Odi» est en tête du classement de la discipline avec 25 points d’avance sur… Alexis Pinturault justement. Il faut remonter à 2009 pour retrouver un Suisse (Didier Cuche) soulever ce petit globe. Cette semaine, son programme sera un secret d’Etat bien gardé dans les Grisons.

Votre opinion