Actualisé

Ski alpinMarco Odermatt: «C’est la preuve que je peux être bon partout»

Deuxième à Sölden, Marco Odermatt est encore monté sur la boîte lors du premier géant du week-end en Lombardie.

par
Sylvain Bolt, Santa Caterina
Marco Odermatt en action samedi en Italie.

Marco Odermatt en action samedi en Italie.

KEYSTONE

L’équipe suisse de géant a confirmé son prometteur résultat de Sölden (deux podiums) sous les flocons à Santa Caterina samedi.

Deuxième en Autriche dans des conditions complètement différentes (soleil et mur gelé), Marco Odermatt n’a été battu que par le Croate Filip Zubcic et le Slovène Zan Kranjec sur les pistes enneigées de Lombardie. «C’est la preuve que je peux être bon partout, dans plusieurs conditions, s’est réjoui le Suisse dans l’aire d’arrivée. J’aime cette piste assez “facile” où je peux bien amener de la vitesse, c’est prometteur pour demain!» La régularité d’Odermatt lui permettra d’enfiler le dossard rouge de la Coupe du monde de géant dimanche.

«Je tourne un peu autour du podium, c’est à chaque fois très serré»

Loïc Meillard

En Italie, le skieur de Nidwald a devancé son compatriote Loïc Meillard, 4e à 66 centièmes. Le skieur d’Hérémence avait terminé cinquième en Autriche et se rapproche de la boîte. «Je tourne un peu autour du podium, c’est à chaque fois très serré. Et je pense qu’un top 5 est toujours intéressant à prendre, a lâché le Valaisan. Le bilan, même si on n’a disputé que deux géants jusqu’ici, est plus que bon. Une nouvelle chance se présente dimanche.»

Sur la piste «Deborah Compagnoni», Alexis Pinturault (5e) a pris un avantage sur son rival Henrik Kristoffersen, qui a complètement craqué sur le deuxième tracé (22e à 2’’78). Les deux autres Suisses qualifiés n’ont pas pu se mêler à la lutte pour les premières places. Le jeune Semyel Bissig (22 ans) a réalisé une très prometteuse 16e place, tandis que Justin Murisier a terminé 25e, très fâché par sa course.

« Je me suis perdu sur un ou deux passages et ça me coûte cher au final»

Daniel Yule

Pour son premier géant en Coupe du monde, le slalomeur Daniel Yule avait lui été éliminé (46e à 3’’91) en première manche. «C’était un géant difficile, même pour les spécialistes, a-t-il expliqué, exténué après sa manche. J’ai fait quelques sections correctes, mais je me suis perdu sur un ou deux passages et ça me coûte cher au final». Le Valaisan va analyser sa manche samedi après-midi et retentera sa chance dimanche sur la même piste.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Schnapp

06.12.2020 à 08:26

En lisant les commentaires jusqu'à maintenant, j'en ai pas trouvé un seul qui félicité ou qui se réjouissaient du bon résultats de nos skieurs... pratiquement que des commentaires déplacés, inutiles voir méchants. Alors j'ai envie de féliciter et de relever ces bon résultats... Et plus particulièrement BISSIG (qui a délaissé le slalom) pour se concentrer sur le géant et ça a l'air de lui réussir plutôt bien ( lui qui a su être patient et attendre patiemment que la roue tourne enfin), c'est très encourageant pour l'avenir du groupe... Je voulais profiter pour placer un ptit mot concernant le ski acrobatique et la très belle 2e place acquise hier par Marco Tade à l'épreuve des bosses, en coupe du monde à Ruka, en Finlande.

Achim

05.12.2020 à 14:44

Les blaireaux qui skient, votent en général UDC .

Keskon Sentap

05.12.2020 à 12:32

Super passionnant !