Ski alpin: Marco Odermatt continue d’épater son monde
Actualisé

Ski alpinMarco Odermatt continue d’épater son monde

Le prodige nidwaldien est monté sur le podium du super-G de Garmisch-Partenkirchen samedi. Et semble mûr pour devenir l’attraction des Mondiaux dès lundi.

par
Jérémy Santallo
Photo d’illustration de Marco Odermatt.

Photo d’illustration de Marco Odermatt.

AFP

C’est qu’il devient exigeant, Marco Odermatt. Après avoir franchi la ligne d’arrivée à Garmisch-Partenkirchen, le roi suisse du géant nous a gratifié d’une petite moue. Un rictus du visage qui trahissait sa déception de ne pas avoir su trouver la ligne parfaite sur une piste immaculée et ainsi mieux tirer profit de sa prise de risques d’avoir choisi le dossard no 1 la veille.

Le Nidwaldien de 23 ans va pourtant prendre la route de Cortina d'Ampezzo avec un nouveau podium dans sa besace, son sixième cet hiver et son troisième en carrière en super-G. Superbe deuxième de celui de Kitzbühel, 8e de la descente en Autriche vendredi, Marco Odermatt a rappelé à tout le monde qu’il faudra aussi compter avec lui lors des épreuves de vitesse des Mondiaux en Italie.

Troisième samedi à 49 centièmes du grand bonhomme de la discipline, l’Autrichien Vincent Kriechmayr, et à 32 de son dauphin Matthias Mayer, Marco Odermatt a réalisé la meilleure performance helvétique de la matinée devant le Romand Loïc Meillard (7e, +0’’74), l’homme fort de la descente Beat Feuz (9e, +0’’77) et le frère de Mauro, Gino Caviezel (10e, +0’’78). Joli tir groupé suisse avec 4 skieurs dans le top 10.

Trois fois deuxième ces dernières saisons du classement du super-G, Vincent Kriechmayr est bien parti pour enfin s’emparer du petit globe avec désormais 101 points d’avance sur Matthias Mayer. Au général, Marco Odermatt (699 points) reprend lui la deuxième place d’un souffle à Marco Schwarz (666) mais reste à distance du leader indiscutable Alexis Pinturault (924).

Votre opinion