Football: Marco Schällibaum: «On n’est pas là par hasard»

Publié

FootballMarco Schällibaum: «On n’est pas là par hasard»

L’entraîneur d’Yverdon Sport se réjouissait du parcours de son équipe, qui a bouclé sa première phase par une victoire contre Xamax, et qui occupe le troisième rang de Challenge League.

par
Renaud Tschoumy
(Yverdon)
Marco Schällibaum indique la voie à suivre.

Marco Schällibaum indique la voie à suivre.

Christian Brun/24 Heures

Yverdon Sport a magnifiquement conclu sa première phase de championnat, en s’imposant 3-1 contre NE Xamax au Stade municipal, vendredi soir. L’équipe de Marco Schällibaum termine donc la première moitié de championnat à une magnifique troisième place, à un point des deux co-leaders, Wil et Stade Lausanne-Ouchy (avant le choc au sommet  de ce samedi). C’est donc un entraîneur heureux qui s’exprimait vendredi soir après la 10e victoire (en 18 matches) du club du Nord Vaudois.

Marco Schällibaum, on vous imagine très heureux…

Oui. Finir en beauté, de cette manière, c’est bien. On part en pause avec 32 points, c’est un joli total, qui nous permettra de passer les Fêtes en paix. Je suis vraiment fier de ce qu’a montré l’équipe cet automne. Elle s’est donné le droit de rêver.

Ce qui veut dire?

On en reparlera. Il faudra qu’on en discute ensemble, et on verra bien ce qui en ressortira. Mais ce groupe est tellement sain qu’il a le droit de ne rien s’interdire.

On en a eu la preuve ce vendredi soir contre Xamax…

Oui. Le classement ne reflète pas la réalité du terrain. Même si Xamax est dernier, cela reste une forte équipe, qui se bat. D’ailleurs, Xamax n’avait plus perdu depuis six matches. Il a donc fallu qu’on s’emploie pour passer cet écueil. On a certes ouvert le score très vite, mais Xamax est revenu assez vite. Malgré tout, on a réussi à faire la différence en fin de match.

Cela veut-il dire que votre équipe a les capacités de gagner n’importe quand?

Oui, elle a toujours une réponse. Elle a été mise en difficulté ce vendredi soir, mais elle a parfaitement su réagir. Elle se bat toujours, et elle est toujours capable de débloquer la situation.

Une troisième place avant la pause, qu’est-ce que cela vous inspire?

On n’est pas là par hasard. Sur 18 matches, il y en a peut-être eu deux ou trois de mauvais, mais pas plus. Les 32 points qu’on a, on les a mérités. Si je reviens en arrière, il n’y a pas un point que nous ayons volé. C’est tout le mérite de mes joueurs. C’est pourquoi je vous ai dit qu’ils avaient le droit de rêver et de ne rien s’interdire.

Pas (encore) de vacances pour Xamax

La première moitié du championnat de Challenge League est sous toit, mais NE Xamax ne sera pas en vacances pour autant. La lanterne rouge et noire du classement va en effet continuer de s’entraîner pendant encore deux semaines. «Dans notre situation, une longue pause ne va pas nous faire de mal, expliquait le président xamaxien Jean-François Collet. Mais les joueurs vont malgré tout continuer de travailler pendant deux semaines avant de pouvoir débrayer.»

Et, quant à cette ultime défaite de l’année à Yverdon: «Je nous ai trouvés mauvais ce vendredi soir à Yverdon. À part le penalty obtenu, il n’y a pas eu grand chose. C’est dommage, parce qu’on conclut mal un deuxième tour qui n’a pas été si mauvais que cela. Il faudra qu’on se maintienne à ce niveau l’année prochaine, lors des 3e et 4e tours. Entretemps, il faudra qu’on fasse le point avec le staff.»

Du côté de Xamax, on n’a donc pas encore les esprits tournés vers les Fêtes de fin d’année. / R. Ty

Ton opinion