Football – Marco Walker sur le banc du FC Sion: stop ou encore?
Publié

FootballMarco Walker sur le banc du FC Sion: stop ou encore?

Sur la sellette, le coach du club valaisan joue ce dimanche son avenir sportif sur la pelouse du Letzigrund contre Zurich (14 h 15). Même une victoire pourrait ne pas suffire…

par
Nicolas Jacquier
Entre Christian Constantin et Marco Walker, ici après l’humiliation subie en Coupe contre SLO, quelque chose d’irrémédiable semble s’être cassé. Il y a comme une distance entre les deux hommes…

Entre Christian Constantin et Marco Walker, ici après l’humiliation subie en Coupe contre SLO, quelque chose d’irrémédiable semble s’être cassé. Il y a comme une distance entre les deux hommes…

Pascal Muller/freshfocus

Coach en éternel sursis depuis le coup d’envoi du championnat, Marco Walker s’apprête-t-il à disputer au Letzigrund son 24e et dernier match sur le banc du FC Sion? A considérer les griefs de son président, cela ne fait quasi aucun doute, tant Christian Constantin a multiplié les critiques envers un technicien qui, estime-t-il, ne peut que le conduire en Challenge League.

L’accusé Walker, lui, n’en a cure, ou ne montre en tout cas aucun signe extérieur de pression. «Je suis là pour préparer au mieux le rendez-vous de Zurich», n’a-t-il eu cesse de répéter durant toute la semaine après le naufrage contre Grasshopper (défaite 3-1).

«On doit se concentrer sur ce que l’on sait faire de bien. Mais si l’on n’est pas capable de mettre notre volonté sur le terrain…»

Marco Walker, coach du FC Sion

Pas plus tard que vendredi, le Soleurois demeurait fidèle à son credo, conscient d’évoluer néanmoins sur une corde de plus en plus raide. «On doit se concentrer sur ce que l’on sait faire de bien. Mais si l’on n’est pas capable de mettre notre volonté sur le terrain, cela devient tout de suite compliqué…» Soit.

Le seul retour de suspension de Geoffroy Serey Die sera-t-il suffisant pour relancer des Valaisans alternant le prometteur et le franchement préoccupant, voire détestable si l’on fait référence à un état d’esprit trop souvent mis en veilleuse? La niaque du capitaine ne sera pas de trop, mais il en faudra bien plus au niveau du jeu pour contrer ce Zurich-là. Marco Walker au rebond: «Il est bien d’avoir des leaders mais on ne peut pas non plus compter que sur des Serey Die. Sinon, il risque d’y avoir des morts.»

Réaction attendue

Pour Gelson Fernandes, vice-président du FC Sion, la réponse appartient aux joueurs eux-mêmes. Au-delà du résultat brut, c’est leur réaction - ou non - que l’on guettera. Tant leur comportement est de nature à conditionner l’avenir de Marco Walker, sauf peut-être aux yeux de Christian Constantin.

«Notre vrai problème quand on tombe, c’est que tout le monde tombe en même temps»

Gelson Fernandes, vice-président du FC Sion

«Le caractère de cette équipe existe, j’en suis convaincu, martelait l’ancien international l’autre jour à Riddes. On l’a d’ailleurs déjà vu cette saison. Sauf qu’il disparaît parfois. Et quand il revient, on se dit: «Ouf, on ne pensait pas qu’il allait revenir». En alignant autant de jeunes, il y aura forcément toujours des trous d’air… Notre vrai problème quand on tombe, c’est que tout le monde tombe en même temps.»

Sion se relèvera-t-il ce dimanche en début d’après-midi? L’avenir de son entraîneur en dépend. Ou peut-être déjà plus.

Votre opinion